Les différents vecteurs du paludisme
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Les différents vecteurs du paludisme

on

  • 482 reproducciones

Les différents vecteurs du paludisme - Présentation de la 4e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Valérie ANDRIANTSOANIRINA - Etudiant/Chercheur - Institut Pasteur de ...

Les différents vecteurs du paludisme - Présentation de la 4e édition du Cours international « Atelier Paludisme » - Valérie ANDRIANTSOANIRINA - Etudiant/Chercheur - Institut Pasteur de Madagascar - landyvalerie@yahoo.fr

Estadísticas

reproducciones

reproducciones totales
482
reproducciones en SlideShare
482
reproducciones incrustadas
0

Actions

Me gusta
0
Descargas
3
Comentarios
0

0 insertados 0

No embeds

Accesibilidad

Categorias

Detalles de carga

Uploaded via as Adobe PDF

Derechos de uso

© Todos los derechos reservados

Report content

Marcada como inapropiada Marcar como inapropiada
Marcar como inapropiada

Seleccione la razón para marcar esta presentación como inapropiada.

Cancelar
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Tu mensaje aparecerá aquí
    Processing...
Publicar comentario
Edite su comentario

Les différents vecteurs du paludisme Les différents vecteurs du paludisme Presentation Transcript

  • LES DIFFERENTSVECTEURS DUPALUDISMEDéfinition du vecteurCycle de développementCritères pour être un bon vecteurEspèces vectricesValérie ANDRIANTSOANIRINA – Atelier Paludisme 2006-IPM-EVALUATIONpar les FACILITATEURSEVALUATIONpar les FACILITATEURSEVALUATIONpar les FACILITATEURS
  • INTRODUCTION3000 sp. de moustiques avec des genres différents(Aedes, Culex,..), véhiculent ++ microbesPlace importante : transmission des maladiesinfectieuses (arbovirose, filariose lymphatique…)Anophèles : potentiellement capables de latransmission du paludisme450 espèces avec 70 à 85 espèces vectricesConnaissance des vecteurs : utile pour une lutte plusefficace
  • 1. DEFINITION D’UN VECTEURVecteur : un arthropode hématophagequi assure la tramission active d’unagent infectieux d’un vertébré à unautre vertébrécas du paludisme :Anophèles
  • 2. CYCLE DE DEVELOPPEMENT! " ! " # "$% &" ( ) *++,-.*/*.36-48h48h10jémergenceStades pré imaginauxendophileexophileanthropophilePondues à la volée // surface de l’eau
  • 3. CRITERES POUR ETRE UN BONVECTEUR DU PALUDISMEEtre un anophèle femelle : capable de transmettre lamaladieCompatibilité vecteur/parasite : le vecteur ne tue pasle parasite ou tué par le parasiteLongévité : durée de vie de l’anophèle > durée dedéveloppement des plasmodies, > 2 semaines pour les bonsvecteursCycle gonotrophique courtAnthropophilie : prise de repas de sang sur l’homme, donneur etrécepteur des parasites, anthropophilie stricte : situation la plus favorableaugmentation nombre depontenombre de repas élevé
  • Exemple d’anthropophilieFontenille D. La transmission vectorielle du paludisme. www.mpl.ird.fr/vecteur•2 espèces: anthropophilesque zoophiles•Même niveau d’anthropophilie•Zoophilie: préférence pour lebœuf que mouton et cheval
  • 0"1 "$ $ ! 2 %3 ! " " " $4 " 5 " 4 " (! ! %* 1$ $ ! 2 ! 6
  • 4. LES ESPECES VECTRICES etLES GITESAFRIQUE• Anopheles gambiae• Anopheles funestus• Anopheles moucheti• Anopheles nili# 0 7 " ! " $ ! & %88999 ! 18 $LES GITES LARVAIRESEaux courantes rapidesEaux courantes lentesSurfaces eaux stagnantes ensoleilléesMarais à végétation dressée (rizières…)
  • LES ESPECES VECTRICES ET LES GITESASIE• Anopheles minimus• Anopheles culicifacies• Anopheles balabacensis• Anopheles stephensi• Anopheles farauti• Anopheles sinensis• Anopheles tellesaurus# 0 7 " ! " $ ! & %88999 ! 18 $LES GITES LARVAIRESEaux courantes rapidesCollection d’eau de sous-boisMares résiduelles de décrûes
  • LES ESPECES VECTRICES ET LES GITESAMERIQUE• Anopheles albimanus• Anopheles darlingi• Anophelespseudopunctipennis• Anopheles quadrimaculatus# 0 7 " ! " $ ! & %88999 ! 18 $LES GITES LARVAIRESEaux courantes lentesMarais à végétation dresséeMares résiduelles de décrûes
  • 5. STRATEGIES POUR LUTTERCONTRE LES VECTEURSLutte contre les larves• traitement des larvicides• destruction des gîtes (temporaires)• utilisation de poissons larvivores (gîtes permanents)Lutte contre les adultes (endophiles)• Aspersion avec des insecticides• Utilisation des moustiquaires imprégnéesApport de la biologie moléculaire (9)• Utilisation des microsatellites pour les étudier etpréciser la structure génétique des espèces etpopulations d’insectesLa connaissance de la biologie du vecteur : mieux les combattre
  • CONCLUSIONMieux connaître les vecteurs permet de mettre en placedes stratégies anti-vectorielles efficacesLa caractérisation et l’identification des vecteurssont importantes dans la lutte contre le paludismeet la prévention de sa transmissionLutte biologique : pas facile, endroit particulier pour lesGambusiesLutte chimique : conséquences néfastes pour la faune et laflore par DDTIntérêts majeurs des moustiquaires imprégnées
  • REFERENCES. $ " ! " 0" %7 0! % .::.-;,/<:* " " ! 2 " &= $ ! $ *++* >+, *++?@ 1 !%999 18 $ 8 8 $ ! " "8 " & &!; A A 11 "5 $B ( # " !( $ 5 $ ! &4 " 5 " >+, *++?@ 1 ! & %88999 !58 &!, " " $ $ " 52 5 " 2 " & " 12 %" " C 1" ! " $ " " ! " ! *+++ >+D *++?@ 1 ! & %88999 1818 $ 8$ !! " 2 8*+++8 " & &!< $& $ " ! $& 11! " $ ! 2 *++, >+D *++?@ 1 ! & %88999 1818 $ 8 8 E 8 *&!? # " " 7 " ! " $ ! >+F *++?@ 1 !999 ! 18 $D ! " ! "# "$% &" ( ) *++,-.*/*.F " " " / 2G H" &= I >+F! *++?@ *++< 1 ! %& %88 " ! " " /! 18 "8A 8 E &!: A 0 # 0 7 7 # " & " " 5 " $ $ &) .::: / $-:*J,K%**:/;<.+ $ " 1 5 " "5 & $ $ & ).::F-:.J< ./*K%,D,/F<