Publicidad

20230207_entraidesmontesquieu.pdf

7 de Mar de 2023
20230207_entraidesmontesquieu.pdf
20230207_entraidesmontesquieu.pdf
Próximo SlideShare
20221211_entraidemontesquieu.pdf20221211_entraidemontesquieu.pdf
Cargando en ... 3
1 de 2
Publicidad

Más contenido relacionado

Publicidad

Último(20)

20230207_entraidesmontesquieu.pdf

  1. Solidarité à Léognan : Entraide Montesquieu a repris ses distributions de paniers primeurs au profit des plus précaires Lecture 1 min Accueil Gironde Léognan Des produits primeurs de qualité pour « faire manger des fruits et des légumes » et les rendre accessibles à tous. © Crédit photo : E. D. Par Eugénie Ducher Publié le 07/02/2023 à 11h21 L’année 2023 s’annonce déjà chargée et pleine de projets pour l’association Entraide Montesquieu. En effet, depuis le mois de janvier, elle a repris sa distribution bimensuelle de paniers primeurs et ses aides administratives auprès d’un public en situation de précarité (ponctuelle ou installée). Une distribution qui ne pourrait se faire sans les financements extérieurs et l’aide des bénévoles de l’association, mais également grâce à la « générosité » de certains partenaires comme ce jour-là, jeudi 2 février, Ptit Louis, à savoir Louis François, primeur, explique Joël Crété, président de l’association.
  2. « Aucune fantaisie n’est permise » De plus, ce même jour, au café associatif Kawa Nhan de Léognan, les bénéficiaires de l’association étaient reçus, et pas seulement pour récupérer leur panier. Ils étaient invités à passer du temps ensemble pour partager leurs ressentis autour d’un café. Sur les 11 personnes présentes, 10 étaient des femmes. L’occasion d’entendre leur parcours. Certaines sont veuves, d’autres mères célibataires, elles sont âgées de 25 à plus de 70 ans et elles racontent comment, malgré diplômes et carrière (aide soignante, assistante de direction…), elles se sont retrouvées avec un reste à vivre trop bas par rapport au coût de la vie. Selon certaines, « c’est le système qui nous handicape, si je travaille et je fais garder mon enfant, je perds de l’argent », pour d’autres, « c’est l’inflation »… Dans tous les cas, elles sont unanimes, « tout est calculé » dans leur quotidien, « rien n’est laissé au hasard et aucune fantaisie n’est permise »… Toutes sont reconnaissantes envers Entraide Montesquieu, certaines sont même devenues bénévoles après avoir été bénéficiaires de l’association comme le raconte l’une d’entre elles : « C’est normal, je les remercie de m’avoir considérée en tant que personne et je rends ce qu’on m’a donné comme ça ! » À noter, l’association aide également les familles à partir en vacances et démarre actuellement les dossiers de ces dernières. Pour en savoir plus : www.entraide-montesquieu.org
Publicidad