Se ha denunciado esta presentación.
Utilizamos tu perfil de LinkedIn y tus datos de actividad para personalizar los anuncios y mostrarte publicidad más relevante. Puedes cambiar tus preferencias de publicidad en cualquier momento.

Diriger et innover dans l'incertitude avec l'effectuation

198 visualizaciones

Publicado el

Comment construire une organisation qui doit "exécuter maintenant tout en pensant à demain" ? Et ce, dans un monde qui est devenu complexe, parfois même chaotique, où les surprises stratégiques et les disruptions arrivent de tous côtés ?

Découvrez l'effectuation, un ensemble de principes qui guident les entrepreneurs chevronnés, mis en lumière par la chercheuse Saras Sarasvathy en 2001. Vous verrez comment ils pensent et agissent vraiment dans des environnements incertains, non pas pour tenter de s'adapter au changement mais pour créer leur futur désirable.

Avec l'effectuation, changez de mindset pour reprendre le contrôle et, au lieu de la redouter, tirer pleinement parti de l'incertitude !

Publicado en: Empresariales
  • Inicia sesión para ver los comentarios

Diriger et innover dans l'incertitude avec l'effectuation

  1. 1. DIRIGER ET INNOVER DANS L’INCERTITUDE AVEC L’EFFECTUATION KARINE SABATIER, LE SHIFT
  2. 2. Je fais un métier génial !
  3. 3. La recette ? Cadre, Méthodes, Liberté, Confiance Et effectuation !
  4. 4. « Où vous voyez-vous dans 5 ans ? »
  5. 5. « Tant qu’on ne sait pas exactement où l’on va, on ne risque pas d’y arriver ! »
  6. 6. L’effectuation 2001, Saras Sarasvathy met en lumière 5 principes selon lesquels les entrepreneurs pensent et agissent.
  7. 7. 6 mythes 1. Une grande idée pour démarrer 2. L’entrepreneur visionnaire 3. Un super-héros capable de tout 4. Qui aime et joue avec le risque 5. Expert en prévision
  8. 8. Vision / (grande) idée (si possible ambitieuse…) Étude de marché (analyse existant, prévisions) Projections financières (projections) Financement (rassembler les moyens, levée de fonds) Equipe & exécution (rôles) Marché
  9. 9. L’approche causale Point de départ : l’objectif, la destination. Au travers d’analyses et de prévisions on choisit les moyens pour atteindre l’objectif (logique d’optimisation) Que dois-je faire pour ?
  10. 10. L’approche effectuale Point de départ : les moyens. Le but se construit en avançant. On ne résout pas un problème mais on définit de nouvelles possibilités à partir des ressources existantes (logique de création). Que puis-je faire avec ? 75%
  11. 11. compliqué complexe
  12. 12. Paradigme du choix (fermer des options > la recette) vs Paradigme de la création (faire quelque chose d’inédit)
  13. 13. 5principes de l’effectuation
  14. 14. Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras l’entrepreneur démarre avec ce qu’il a sous la main Qui je suis, ce que je connais, qui je connais. PRINCIPE 1
  15. 15. La perte acceptable L’entrepreneur raisonne en perte acceptable : il est prêt à perdre quelque chose de défini (petit et facile à évaluer) pour gagner quelque chose d'indéfini. PRINCIPE 2
  16. 16. Le patchwork fou L’entrepreneur travaille avec son environnement et rallie des parties prenantes qui vont augmenter les ressources, contribuer au but et partager le risque… PRINCIPE 3
  17. 17. La limonade Accepter et tirer parti des surprises au lieu d’essayer de tout contrôler. Adhérer à la réalité et augmenter sa resilience. PRINCIPE 4
  18. 18. Le pilote dans l’avion L’entrepreneur transforme son environnement. Le futur n’est pas quelque chose que d’autres construisent et qu’on doit découvrir (analyse) mais quelque chose que l’on crée (action) PRINCIPE 5
  19. 19. « L’histoire me sera indulgente, car j’ai l’intention de l’écrire. » Winston Churchill
  20. 20. Individu > déclencheur > action > opportunité > engagement parties prenantes > nouvelles ressources ou nouveau but
  21. 21. Vous vous reconnaissez ?
  22. 22. Qu’est-ce que l’effectuation peut apporter dans l’entreprise ?
  23. 23. Le modèle mental effectual Imagination, intuition, créativité, spontanéité, capacité à rallier et à négocier. L’effectual ne vit qu’au travers de l’exécution. Contexte d’exploration, de lancement - où l’incertitude est forte - ou contexte de transformation. Le modèle mental causal Capacité d’analyse, de projection, de rationalisation, aptitude à transposer à un modèle connu, goût pour l’optimisation. Contexte de développement, d’industrialisation avec peu d’incertitude.
  24. 24. Nous les portons en nous et savons passer de l’un à l’autre !
  25. 25. Agir en partant de qui je suis, ce que je sais, qui je connais. Respecter ce qui est. Définir un objectif précis, une vision claire, un idéal. Se protéger du risque (Risk Management). Risk Management > démarche de prévision et de contrôle pour mieux gérer le risque. (fermeture) Garder le projet aligné avec la vision de départ et s’adapter coûte que coûte aux surprises (agilité) Mobiliser son énergie sur l’analyse, l’optimisation et le paradigme Problème > Causes > Solutions Contrôle de la perte acceptable qui libère l’action. EFFECTUATION = APPROCHE ACTION / CRÉATION CAUSALITÉ = APPROCHE ANALYSE / OPTIMISATION travailler avec l’environnement, engager des parties prenantes. (ouverture & négo) Pivoter au lieu de rester sur « ce qui aurait dû être », réorienter le projet vers de nouveaux buts Mobiliser sa créativité pour créer un futur souhaitable POINT DE DÉPART RISQUE ENVIRONNEMENT INCERTITUDE ACTION & FOCUS
  26. 26. L’effectuation est additive et respect ce qui est
  27. 27. La perte acceptable change la posture vis-à-vis du risque et de l’échec
  28. 28. Notion de suffisance > tout projet devient actionnable
  29. 29. UN TIENS… Créativité Frugalité PERTE ACCEPTABLE Actionnabilité Résilience PATCHWORK FOU Intelligence collective Systémique co- développement Capacité à fédérer Aptitudes à la négociation LIMONADE Créativité Agilité : s’adapter aux aléas Résilience Sérendipité PILOTE Créativité Intuition Action Le leadership effectual
  30. 30. Dans un environnement incertain/complexe • La vision n’est pas le seul point de départ ! • La logique causale est importante mais ni nécessaire ni suffisante pour créer l’inédit • Elle est utile dans les environnements compliqués, • Dans les environnements complexes, la logique effectuale permet de créer de la valeur • Être dans l’action et ancré dans la réalité est le seul moyen d’engager des parties prenantes. • Les deux modèles mentaux cohabitent en nous et nous pouvons passer de l’un à l’autre
  31. 31. Ce ne sont pas nos yeux, juste nos lunettes,pour regarder le monde…
  32. 32. Comment changer de lunettes et tirer parti de l’effectuation ?
  33. 33. Karine Sabatier twitter.com/leshift_ medium.com/@karinesabatier

×