Se ha denunciado esta presentación.
Utilizamos tu perfil de LinkedIn y tus datos de actividad para personalizar los anuncios y mostrarte publicidad más relevante. Puedes cambiar tus preferencias de publicidad en cualquier momento.

Lecture 1 Welcome to Immunology

387 visualizaciones

Publicado el

3rd Year MD Students

Publicado en: Salud y medicina
  • Sé el primero en comentar

Lecture 1 Welcome to Immunology

  1. 1. ‫اﻟﻣﻧﺎﻋﺔ‬ ‫ﻋﻠم‬ ‫ﻓﻲ‬ ‫ﻣرﺣﺑﺎ‬‫اﻟﻣﻧﺎﻋﺔ‬ ‫ﻋﻠم‬ ‫ﻓﻲ‬ ‫ﻣرﺣﺑﺎ‬ ‫ﺔ‬ ‫اﳌﻨﺎ‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫دروس‬‫ﺔ‬ ‫اﳌﻨﺎ‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫دروس‬ --‫ﺮ‬‫ا‬‫ﺰ‬‫اﳉ‬‫ﺮ‬‫ا‬‫ﺰ‬‫اﳉ‬–– ‫ورﻗ‬‫ورﻗ‬ ‫ﳉﺎﻣﻌﺔ‬ ‫اﻟﻄﺐ‬ ‫ﳇﯿﺔ‬‫ﳉﺎﻣﻌﺔ‬ ‫اﻟﻄﺐ‬ ‫ﳇﯿﺔ‬ ‫ﻃﺐ‬ ‫ﲣﺼﺺ‬ ‫اﻟﺜﺎﻟﺚ‬ ‫اﻟﺼﻒ‬‫ﻃﺐ‬ ‫ﲣﺼﺺ‬ ‫اﻟﺜﺎﻟﺚ‬ ‫اﻟﺼﻒ‬ to BJKA Consulting Tel. Innate Immunity and Repruductive Immunology, Immunology Unit, HMRUO, Oruargla, Algeria. Email : K.K.Eddine@gmail.com 2017 Dr. Kheir Eddine KERBOUA Welcome Immunologyto
  2. 2. Pourquoi étudier l’immunologie? L’immunologie prend de plus en plus d’importance dans la décision diagnostique et les protocoles thérapeutiques Allison Cameron, M.D., The immunologist of Dr House Team Salary (2015): $165,640 (median for allergist-immunologists)
  3. 3. HISTORIQUE ‘ immunitas’ sénateurs romains Thucydides l'état de protection spécifique d'une maladie la peste qui ravagea Athènes Vème siècle avant Jésus-Christ les Chinois de la dynastie Ming Xème siècle le manipuler à des fins thérapeutiques IXème siècle Mohammed Ibn Zakariy Ar Razi la peste qui ravagea Athènes les Chinois de la dynastie Ming femme d'un ambassadeur anglais Lady MONTAGU, vers 1722 variolisation suivit la route de la soie et fut ramené de Turquie en Europe Un médecin anglais, Edward JENNER mai 1796 Le procédé prit le nom de vaccination Dr. K. KERBOUA Septembre 2017
  4. 4. Elie Metchnikoff Ses dessins de phagocytose bactérienne par les macrophages et les maicrophage Fondation de l'immunologie: le 108e anniversaire 11 Décembre 1908 La mission de Bordet était de relier les composantes humorale et cellulaire de la théorie du système immunitaire. Elie Metchnikoff Ses dessins de phagocytose bactérienne par les macrophages et les maicrophage Paul Ehrlich 1919 Jules Bordet Alexine (ou complément)Ses dessins de la formation et des fonctions effectrices des anticorps selon la théorie des chaînes latérales
  5. 5. Emil Adolf von Behring 1901 Le 100eme anniversaire du décès (31 Mars 1917) PREMIER PRIX NOBEL DE MÉDECINE L’immunothérapie passive à base d’anticorps POLYCLONAUX équins: 1901 1984 Thérapie ciblée: Anticorps MONOCLONAUX (Biothérapies anti cancers et maladies de système): Georges KöhlerCésar Milstein
  6. 6. LE DERNIER PRIX NOBEL DE MÉDECINE le processus d'autophagie Autophagie: Ce phénomène, qui s'apparente à une sorte d'auto-cannibalisme cellulaire, joue un rôle important dans le développement de différentes maladies, du cancer aux inflammations chroniques. En en découvrant davantage sur ses modes de fonctionnement, les chercheurs ont réussi à comprendre pourquoi les tumeurs apparaissaient, comment se produisaient les perturbations dans le développement des embryons et comment l'organisme s'usait avec l'âge.
  7. 7. ‫أﻟﯾﻛﺳﯾس‬‫ﻛﺎرﯾل‬ 1912 ‫ﺗطوﯾرزرع‬‫اﻟدﻣوﯾﺔ‬ ‫واﻷوﻋﯾﺔ‬ ‫اﻷﻋﺿﺎء‬ ‫ﻛﺎرل‬‫ﻻﻧدﺳﺗﯾﻧر‬ 1930 ‫اﻟدم‬ ‫ﻓﺻﺎﺋل‬ ‫اﻛﺗﺷﺎف‬ ABO ‫اﻹﻧﺳﺎن‬ ‫اﻛﺗﺷﺎف‬‫ھرﻣوﻧﺎت‬‫اﻟﻐدة‬ ‫ﻗﺷرة‬‫اﻟﻛظرﯾﺔ‬‫وﺗﺷﻛﯾﻠﮭﺎ‬‫واﺛﺎرھﺎ‬‫اﻟﺑﯾوﻟوﺟﯾﺔ‬ ‫ﻛﺎﻟﻔن‬ ‫إدوارد‬‫ﻛﯾﻧدال‬ ‫ﺗﺎدﯾوس‬‫راﯾﺷﺗﯾن‬ ‫ﻓﯾﻠﯾب‬‫ﺷواﻟﺗر‬‫ھﯾﻧﺗش‬ 1950 ‫ﺗطوﯾرزرع‬‫اﻟدﻣوﯾﺔ‬ ‫واﻷوﻋﯾﺔ‬ ‫اﻷﻋﺿﺎء‬‫اﻟدم‬ ‫ﻓﺻﺎﺋل‬ ‫اﻛﺗﺷﺎف‬ ABO ‫اﻹﻧﺳﺎن‬ ‫ﻣﺎﻛس‬‫ﺗﺎﯾﻠر‬ 1951 ‫ﺗطوﯾرﻟﻘﺎح‬‫اﻟﺻﻔراء‬ ‫اﻟﺣﻣﻰ‬ ‫داﻧﯾﺎل‬‫ﺑوﻓﯾت‬ 1957 ‫ﻣﺿﺎدات‬ ‫ﺗطوﯾر‬‫اﻟﮭﯾﺳﺗﺎﻣﯾن‬ ‫ﻣﺎدة‬ ‫ﺻﻧﺎﻋﺔ‬ ‫و‬‫اﻟﻛورار‬ ‫ف‬.‫م‬.‫ﺑﯾرﻧﺎت‬ 1960 ‫اﻟﻣﻛﺗﺳب‬ ‫اﻟﻣﻧﺎﻋﻲ‬ ‫اﻟﺗﺣﻣل‬ ‫أﺳﺎس‬ ‫اﻛﺗﺷﺎف‬ ‫اﻛﺗﺷﺎف‬‫ھرﻣوﻧﺎت‬‫اﻟﻐدة‬ ‫ﻗﺷرة‬‫اﻟﻛظرﯾﺔ‬‫وﺗﺷﻛﯾﻠﮭﺎ‬‫واﺛﺎرھﺎ‬‫اﻟﺑﯾوﻟوﺟﯾﺔ‬ ‫ﺗﺷﺎرﻟز‬‫ب‬.‫ھوﻗﯾﻧز‬ 1966 ‫دور‬‫اﻟﮭرﻣوﻧﺎت‬‫اﻟﻔﯾروﺳﺎت‬ ‫وﻧظرﯾﺔ‬ ‫ﻟﻠﺳرطﺎن‬ ‫اﻟﻣﺳﺑﺑﺔ‬ ‫اﻟﺳرطﺎن‬ ‫ﺗﺳﺑب‬ ‫ﺑﯾﺗر‬‫ب‬.‫ﻣدوار‬‫ﻓراﻧﺳﯾس‬‫ﺑﯾﺗون‬ ‫روس‬
  8. 8. ‫رودﻧﻲ‬‫ر‬. ‫ﺑورﺗر‬ 1972 ‫ھﯾﻛل‬ ‫ﺗﺣدﯾد‬‫اﻻﺟﺳﺎم‬‫اﻟﻣﺿﺎدة‬ ‫أ‬.‫ف‬.‫ﺷﺎﻟﻲ‬ 1977 ‫اﻟﻣﻧﺎﻋﺔ‬ ‫ﺗﻘﻧﯾﺔ‬ ‫ﺗطوﯾر‬‫اﻻﺷﻌﺎﻋﯾﺔ‬‫ھرﻣون‬ ‫ﻟﺗﺣﻠﯾل‬ ‫ﻻﺳﺗﺧداﻣﮭﺎ‬ ‫اﻟﺑﺑﺗﯾد‬‫اﻟدﻣﺎغ‬ ‫ﻓﻲ‬ ‫دوﺳﻲ‬ ‫ﺟﯾن‬ ‫واﻟﺗﺻﻣﯾﻣﺎت‬ ‫اﻟﮭﯾﺎﻛل‬ ‫ﺗﺣدﯾد‬‫ااوراﺛﯾﺔ‬‫اﻟﺗﻲ‬ ‫اﻟﺧﻠوي‬ ‫اﻟﺳطﺢ‬ ‫ﻟﺑروﺗﯾﻧﺎت‬ ‫اﻟﻣﻧﺎﻋﯾﺔ‬ ‫اﻟﺗﻔﺎﻋﻼت‬ ‫ﺗﻧظم‬ 1980 ‫ﺟﯾراﻟد‬‫م‬. ‫إدﻟﻣﺎن‬ ‫روزاﻟﯾن‬‫س‬. ‫ﯾﺎﻟو‬ ‫ر‬.‫س‬.‫ا‬. ‫ﻏﯾﻠﻣﯾن‬ ‫ﺑﺎروج‬ ‫ﺑﯾﻧﺎﺳراف‬ ‫ﺟورج‬‫ﺳﻧﯾل‬ ‫ﻧﯾﻠز‬‫ﺟﺎرن‬ ‫اﻟﻣﺿﺎدة‬ ‫اﻷﺟﺳﺎم‬ ‫ﻣن‬ ‫ﻛﺑﯾرة‬ ‫ﻛﻣﯾﺎت‬ ‫ﻹﻧﺗﺎج‬ ‫طرﯾﻘﺔ‬ ‫وﺿﻊ‬ ‫وﺣﯾدة‬‫اﻟﻧﺳﯾﻠﺔ‬ 1984 ‫ﺳوﺳوﻣو‬ ‫ﺗوﻧﯾﻘﺎوا‬ 1987 ‫اﻟﺟﯾﻧﻲ‬ ‫اﻷﺳﺎس‬ ‫اﻛﺗﺷﺎف‬ ‫ﻟﻠﺗﻧوع‬‫اﻟﻼﻣﺣدود‬ ‫ﻟﻼﺟﺳﺎم‬‫اﻟﻣﺿﺎدة‬ ‫دوﻧﺎل‬ ‫ﺗوﻣﺎس‬ 1990 ‫ﺗطوﯾر‬‫ﻣﻔﺎﻋﯾم‬‫اﻷﻋﺿﺎء‬ ‫زرع‬‫و‬ ‫اﻷﻣراض‬ ‫ﻋﻼج‬ ‫ﻓﻲ‬ ‫اﻟﺧﻼﯾﺎ‬ 1982 ‫اﻛﺗﺷﺎﻓﺎت‬‫اﻟﺑروﺳﺗﺎﺟﻼﻧدﯾن‬‫ﯾﺗﺻل‬ ‫وﻣﺎ‬‫ﺑﮭﺎ‬‫اﻟﻣواد‬ ‫ﻣن‬ ‫ﺑﯾوﻟوﺟﯾﺎ‬ ‫اﻟﻔﻌﺎﻟﺔ‬ ‫ﺳون‬‫ك‬. ‫ﺑﯾرﻗﺳﺗروم‬ ‫ﺑﯾﻧﺟت‬‫ا‬. ‫ﺳﺎﻣوﯾﻠﺳون‬ ‫ﺟون‬‫ر‬. ‫ﻓﺎن‬ ‫ﺳﯾزار‬ ‫ﻣﯾﻠﺷﺗﺎﯾن‬ ‫ﺟورﺟزج‬. ‫ف‬.‫ﻛوھﻠر‬ ‫ﺟوزﯾف‬‫ء‬. ‫ﻣوراي‬‫ء‬.
  9. 9. ‫راﻟف‬‫م‬. ‫ﺷﺗﺎﯾﻧﻣﺎن‬ ‫اﻛﺗﺷﺎﻓﺎت‬‫ﺗﻔﻌﯾل‬‫دور‬ ‫اﻛﺗﺷف‬ ‫اﻟﻔطرﯾﺔ‬ ‫اﻟﻣﻧﺎﻋﺔ‬‫اﻟﺧﻼﯾﺎاﻟﻣﺗﻌددة‬‫اﻻرﺟل‬‫ﻓﻲ‬ ‫اﻟﻣﻧﺎﻋﺔ‬‫اﻟﺗﻛﯾﻔﯾﺔ‬ 2011 ‫ﺑرﻣﺟﺗﮭﺎ‬ ‫إﻋﺎدة‬ ‫ﯾﻣﻛن‬ ‫اﻟﻧﺎﺿﺟﺔ‬ ‫اﻟﺧﻼﯾﺎ‬ ‫اﻛﺗﺷﺎف‬ ‫اﻟﻘدرات‬ ‫ﻣﺗﻌددة‬ ‫ﻟﺗﺻﺑﺢ‬ ‫روﻟف‬‫م‬. ‫زﯾﻧﻛرﻧﺎﻗﯾل‬ 1996 ‫ﯾﺗﻌرف‬ ‫اﻟﻣﻧﺎﻋﺔ‬ ‫ﻟﻧظﺎم‬ ‫ﯾﻣﻛن‬ ‫ﻛﯾف‬ ‫اﻛﺗﺷف‬ ‫ﺑﺎﻟﻔﯾروﺳﺎت‬ ‫اﻟﻣﺻﺎﺑﺔ‬ ‫اﻟﺧﻼﯾﺎ‬ ‫ﺑﯾﺗر‬‫س‬. ‫دوھﯾرﺗﻲ‬ ‫ﺑروس‬‫ء‬.‫ﺑﯾوﺗﻠر‬ ‫ﺟوﻟز‬‫ء‬. ‫ھوﻓﻣﺎن‬ ‫ﺟون‬ ‫اﻟﺳﯾر‬‫ب‬. ‫ﻗوردون‬ ‫ﺷﯾﻧﯾﺎ‬‫ﯾﺎﻣﺎﻧﺎﻛﺎ‬ 2012 ‫اﻛﺗﺷﺎﻓﺎت‬‫ﺗﻔﻌﯾل‬‫دور‬ ‫اﻛﺗﺷف‬ ‫اﻟﻔطرﯾﺔ‬ ‫اﻟﻣﻧﺎﻋﺔ‬‫اﻟﺧﻼﯾﺎاﻟﻣﺗﻌددة‬‫اﻻرﺟل‬‫ﻓﻲ‬ ‫اﻟﻣﻧﺎﻋﺔ‬‫اﻟﺗﻛﯾﻔﯾﺔ‬ ‫ﺑرﻣﺟﺗﮭﺎ‬ ‫إﻋﺎدة‬ ‫ﯾﻣﻛن‬ ‫اﻟﻧﺎﺿﺟﺔ‬ ‫اﻟﺧﻼﯾﺎ‬ ‫اﻛﺗﺷﺎف‬ ‫اﻟﻘدرات‬ ‫ﻣﺗﻌددة‬ ‫ﻟﺗﺻﺑﺢ‬ ‫ﺧﻼﯾﺎﻧﺎ‬ ‫ﻓﻲ‬ ‫اﻟرﺋﯾﺳﯾﺔ‬ ‫اﻟﻧﻘل‬ ‫وﻧظﺎم‬ ‫اﻟﺧﻠوﯾﺔ‬ ‫اﻟﺣوﯾﺻﻼت‬ ‫اﻟﻣرور‬ ‫ﺣرﻛﺔ‬ ‫ﺗﻧظﯾم‬ ‫اﻵﻻت‬ ‫اﻛﺗﺷﺎﻓﺎت‬ ‫ﺟﯾﻣس‬‫ء‬.‫روﺛﻣﺎن‬ ‫راﻧدي‬‫دﺑﻠﯾو‬‫ﺷﯾﻛﻣﺎن‬ ‫ﺗوﻣﺎس‬‫س‬.‫ﺳودھوف‬ 20132016 ‫ﯾوﺷﯾﻧوري‬‫أوھﺳوﻣﻲ‬ ‫اﻛﺗﺷﺎﻓﺎﺗﮫ‬‫ﻻﻟﯾت‬‫اﻟذاﺗﻲ‬ ‫اﻻﻟﺗﮭﺎم‬ ‫ﯾﺗﻌرف‬ ‫اﻟﻣﻧﺎﻋﺔ‬ ‫ﻟﻧظﺎم‬ ‫ﯾﻣﻛن‬ ‫ﻛﯾف‬ ‫اﻛﺗﺷف‬ ‫ﺑﺎﻟﻔﯾروﺳﺎت‬ ‫اﻟﻣﺻﺎﺑﺔ‬ ‫اﻟﺧﻼﯾﺎ‬
  10. 10. L'Immunologie est une vaste discipline qui étudie, en physiologie et en pathologie, 1. le fonctionnement du système immunitaire, 2. les propriétés de ses effecteurs et de leurs cibles in vivo et in vitro, 3. Les applications de ces derniers en diagnostic, et les moyens de les stimuler ou de les réprimer. L'Immunologie est la science de l'immunité. L'immunité peut donc être définie comme l'ensemble des mécanismes biologiques permettant à un organisme pluricellulaire de maintenir LA COHÉRENCE de ses cellules et tissus et d'assurer son INTÉGRITÉ en éliminant ses propres constituants altérés et les substances étrangères auxquelles il est exposé (infection, greffe, allergène, etc...) DEFINITIONS L'immunité peut donc être définie comme l'ensemble des mécanismes biologiques permettant à un organisme pluricellulaire de maintenir LA COHÉRENCE de ses cellules et tissus et d'assurer son INTÉGRITÉ en éliminant ses propres constituants altérés et les substances étrangères auxquelles il est exposé (infection, greffe, allergène, etc...) Les réactions immunitaires ne sont pas toujours bénéfiques : elles peuvent entraîner des réactions d'hypersensibilités (comme les allergies), telle que l'anaphylaxie, ou se retourner contre les propres constituants de l'organisme et être alors responsables de maladies dites auto-immunes
  11. 11. maintenir LA COHÉRENCE et d'assurer l’ INTÉGRITÉ Le fœtus est une greffe à moitié étrangère (Non Soi) mais Tolérée (acceptée) Les cellules tumorales sont des cellules issues de cellules normales (le Soi) mais qui sont éliminées La théorie du « LE SOI ET LE NON-SOI » La théorie du « DANGER» Polly Matzinger
  12. 12. Les Réponses immunitaires l’innée ou naturelle IMMEDIATE complement Toll-like receptor (TLR) Neutrophils Macrophages Cellules Presentatrices d’Antigenes La communication Les cytokines l’adaptative ou acquise portant LA MÉMOIRE immunologique Lymphocyte T Lymphocyte BOrganes lymphoïdes Secondaires Cellules Presentatrices d’Antigenes La communication Les cytokines
  13. 13. TLRToll-like receptor Microbiote Microbes Symbiotiques L’immunité innée constitue la première ligne du SI (Système Immunitaire) Elle met en jeu de nombreux mécanismes , constitutifs et inductibles mais ne permet pas le développement d’une mémoire immunitaire . Immunité Innée : COMPLEMENT Macrophage Polynucleaire
  14. 14. La reconnaissance du non soi / soi est réalisée par des récepteurs peu polymorphiques les PRR , ils reconnaissent un nombre limité de composants étrangers communs à un grand nombre de MICROORGANISMES (les Pathogen PAMPs) ou du SOI altéré (les Danger DAMPs) complement Toll-like receptor Neutrophils Macrophages A. RECONNAISSANCE Les interactions PAMPs ou DAMP avec les PRR vont conduire d’une part à l’internalisation et à la destruction , et d’autre part au déclenchement d’un signal de danger qui aboutira à l’induction d’une réaction inflammatoire . Cette RÉPONSE INNÉE constitue un système de défense ESSENTIEL de part sa mise en jeu immédiate d’autre part par sa propriété à déclencher la réponse immunitaire adaptative. B. ÉLIMINATION
  15. 15. L’activation des cellules de l’immunité innée (PNN, Macrophages) induit la libération de cytokines pro-inflammatoire (TNFα,IL1, IL6) , qui déclenche la réponse inflammatoire ; Cette inflammation crée des conditions idéales pour activer l’immunité adaptative par : De l’Immunité innée à l’Immunité adaptative Lymphocyte T Lymphocyte BOrganes lymphoides II aires L’immunité adaptative est basée sur 05 éléments: *Afflux vers le site d’inflammation de cellules dendritiques , qui vont CAPTURER l’antigène afin de le PRÉSENTER aux lymphocytes. *Ces cellules dendritiques qui ont pris en charge l’antigène migrent vers les tissus lymphoïdes (Organes lymphoïdes secondaires) de la zone infectée (Cercle de Waldeyer) ; dans ces organes de drainage , les cellules dendritiques présentent l’antigène apprêté aux lymphocytes T , permettant son activation. *L’activation du Lymphocyte T permet sa COOPÉRATION avec le Lymphocyte B , induisant sa maturation en plasmocyte sécréteur d’anticorps (Immunoglobulines). Inflammation CPA *Afflux vers le site d’inflammation de cellules dendritiques , qui vont CAPTURER l’antigène afin de le PRÉSENTER aux lymphocytes. *Ces cellules dendritiques qui ont pris en charge l’antigène migrent vers les tissus lymphoïdes (Organes lymphoïdes secondaires) de la zone infectée (Cercle de Waldeyer) ; dans ces organes de drainage , les cellules dendritiques présentent l’antigène apprêté aux lymphocytes T , permettant son activation. *L’activation du Lymphocyte T permet sa COOPÉRATION avec le Lymphocyte B , induisant sa maturation en plasmocyte sécréteur d’anticorps (Immunoglobulines).
  16. 16. On peut cependant le concevoir comme un réseau d'opérateurs, traitant des informations et possédant 1. une branche afférente de reconnaissance de l'antigène, 2. et une branche efférente, effectrice, d'élimination de l'antigène. Le système immunitaire adaptatif
  17. 17. Le traitement de l'information entre les différents acteurs cellulaires du système immunitaire peut se faire selon deux modes : - contact cellulaire direct par des interactions spécifiques entre des couples ligand/récepteur (exemple : CD28/B7, CD40/CD40L, Fas/FasL, etc...) - interaction spécifique médiateur/récepteur (exemple : antigène/récepteur d'antigène [TCR ou immunoglobuline], cytokine/récepteur de cytokine, etc...).
  18. 18. Les DÉRÈGLEMENTS du système immunitaire (AFFAIBLISSEMENT ou, au contraire, HYPERRÉACTIVITÉ) peuvent être associés à une MULTITUDE de maladies et de signes cliniques. 1. LES ALLERGIES, qui correspondent à une réponse anormale du système immunitaire face à des éléments de l’environnement (aliments, pollens, animaux…) qui devraient être considérés comme inoffensifs. 2. Les maladies AUTO-IMMUNES, elles aussi, sont dues à une réaction anormale du système immunitaire qui « attaque » l’organisme au lieu de le défendre. Maladies Cardiovasculaires Athérosclérose, cardiomyopathies, insuffisance cardiauque Maladies inflammatoires chroniques Polyarthrites rhumatoide, maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), asthme, allergie Parmi les plus fréquents, citons Maladies neurologiques Alzheimer, Parkinson, Autism Complications de maladies métaboliques Maladies cardiaques, maladies rénales, Neuropathies, diabete Maladies Cardiovasculaires Athérosclérose, cardiomyopathies, insuffisance cardiauque Cancer Poumons, reins, colon, pancréas, gastrique, lymphome Maladies ostéo-articulaires Ostéoporose, ostéoarthrites, dystrophie musculaire, dégénéréscence Maladies inflammatoires chroniques Polyarthrites rhumatoide, maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), asthme, allergie Pathologies Immunes & Inflammatoires
  19. 19. Les compétences de l’immunologiste clinique ? Les compétences en immunologie visent la prise en charge les personnes avec un DÉFICIT immunitaire, ou celles ayant, au contraire, un système immunitaire TRÈS RÉACTIF. La liste des affections prises en charge en immunologie est donc longue, mais parmi les troubles les plus fréquents, citons : les allergies les maladies auto-immunes les transplantations ou greffes , qui né la prise médicam immuno seurs àle VIH, sent le taire et es s uses ; des cell sang com leuc ou l lymp qui en p défe l’org les déficits immunitaires congénitaux ou acquis comme le lupus érythémateux disséminé, la sclérodermie, la polyarthrite rhumatoïde, la thyroïdite de Hashimoto… ; les infections chroniques le VIH, sent le taire et es s uses ; les cancers
  20. 20. Certaines personnes sont plus sujettes aux infections ou aux dérèglements du système immunitaire. Parmi les FACTEURS DE RISQUE reconnus : le fait d’être une femme (cela augmente le risque de maladies auto-immunes) le fait d’être asthmatique ou d’avoir un terrain atopique (ce qui augmente le risque d’allergies) le fait d’avoir, dans sa famille, des proches atteints d’une maladie auto- immune ou d’allergies sévères ; le fait d’être infecté par le VIH (ce qui augmente le risque d’infections diverses) ;
  21. 21. Objectifs d’Apprentissage 1. Comprendre la réponse immunitaire en physiologie et en pathologie. 2. Intégrer les connaissances acquises pour expliquer l’immunopathologie des maladies dysimmunes 3. Comparer et analyser les composants immunologiques d’interet de biomarqueur 4. Prendre connaissance des thérapeutiques impliquant le système immunitaire et produites par l’immunotechnologie A l’issue de l’enseignement dispensé au cours du module d’immunologie, l’étudiant doit être capable de : 1. Comprendre la réponse immunitaire en physiologie et en pathologie. 2. Intégrer les connaissances acquises pour expliquer l’immunopathologie des maladies dysimmunes 3. Comparer et analyser les composants immunologiques d’interet de biomarqueur 4. Prendre connaissance des thérapeutiques impliquant le système immunitaire et produites par l’immunotechnologie
  22. 22. Partie I: Bases de l’Immunologie Partie II: Immunologie Clinique Ce cours complet en DEUX parties fournit un aperçu en profondeur des bases de l'immunologie. Ce cours s'adresse aux étudiants de médecine ou à ceux qui recherchent plus d'informations pour compléter la formation en biologie générale ou en sciences. une introduction détaillée aux principes fondamentaux de l'immunologie Revue générale des pathologies impliquant le système immunitaire en diagnostic et/thérapeutique 1. Le système du complément 2. Les cellules impliquées dans la réponse immunitaire III : Les CPA, les cellules phagocytaires et les NK 3. Les cytokines 4. Les molécules d’adhésion et Chimiokines 5. Les interactions cellulaires au cours de la réponse immunitaire 6. Les Antigènes 7. Le Complexe Majeur d’Histocompatibilité 8. Les organes lymphoïdes 9. Les cellules impliquées dans la réponse immunitaire I : les Ly T 10. Les cellules impliquées dans la réponse immunitaire II : les Ly B 11. Les Immunoglobulines 12. Les anticorps monoclonaux - TCR et BCR 1. L’anaphylaxie 2. L’hypersensibilité de type II 3. L’hypersensibilité de type III 4. L’hypersensibilité de type IV 5. L’immunité anti-infectieuse 6. Les maladies auto-immunes 7. Les déficits immunitaires congénitaux et leur exploration 8. Le SIDA 9. Les implications du système HLA en Médecine 10. Les syndrômes lymphoprolifératifs 11. L’immunothérapie : Vaccins, Sérums, Immunostimulants et Immunodépresseurs. 12. Les techniques utilisant les anticorps marqués 13. Les réactions de précipitation - Les réactions d’agglutination Plan d'apprentissage Toute question sur les conférences et leur supports pédagogiques devrait être adressée au Dr. K. Kerboua 1. Le système du complément 2. Les cellules impliquées dans la réponse immunitaire III : Les CPA, les cellules phagocytaires et les NK 3. Les cytokines 4. Les molécules d’adhésion et Chimiokines 5. Les interactions cellulaires au cours de la réponse immunitaire 6. Les Antigènes 7. Le Complexe Majeur d’Histocompatibilité 8. Les organes lymphoïdes 9. Les cellules impliquées dans la réponse immunitaire I : les Ly T 10. Les cellules impliquées dans la réponse immunitaire II : les Ly B 11. Les Immunoglobulines 12. Les anticorps monoclonaux - TCR et BCR 1. L’anaphylaxie 2. L’hypersensibilité de type II 3. L’hypersensibilité de type III 4. L’hypersensibilité de type IV 5. L’immunité anti-infectieuse 6. Les maladies auto-immunes 7. Les déficits immunitaires congénitaux et leur exploration 8. Le SIDA 9. Les implications du système HLA en Médecine 10. Les syndrômes lymphoprolifératifs 11. L’immunothérapie : Vaccins, Sérums, Immunostimulants et Immunodépresseurs. 12. Les techniques utilisant les anticorps marqués 13. Les réactions de précipitation - Les réactions d’agglutination
  23. 23. 2. APPRENTISSAGE ACTIF (=TRAVAUX DIRIGÉS) b. Essay Assignment. Les étudiants doivent effectuer une RÉDACTION SCIENTIFIQUE chaque trimestre noté sur 5 points. Les étudiants doivent assister aux séances d'Apprentissage Par Problème et fournir une revue écrite de l'un des cas étudiés. L'affectation des sujet et la date d'échéance seront annoncés ultérieurement. a. Team Based Learning. En plus des conférences régulières, nous aurons des séance de scénario clinique au cours des semestres dans des séances de Team Based Learning. L'expérience passée a montré que l'immunologie (ou tout autre sujet médical) est plus facile à apprendre et se rappeler si elle est présentée comme un cas clinique impliquant des patients «réels». Modalités d’Apprentissage 1. ENSEIGNEMENT MAGISTRAL b. Essay Assignment. Les étudiants doivent effectuer une RÉDACTION SCIENTIFIQUE chaque trimestre noté sur 5 points. Les étudiants doivent assister aux séances d'Apprentissage Par Problème et fournir une revue écrite de l'un des cas étudiés. L'affectation des sujet et la date d'échéance seront annoncés ultérieurement. c. Study Questions. Des questions d'étude supplémentaires sont fournies à la fin de quelques lignes de conférences. Le but de ces questions est de tester vos connaissances et d'étendre votre apprentissage au-delà de la mémorisation de routine vers un apprentissage plus «cognitif». Les questions d'étude ne seront pas inclues dans la note, mais les questions relatives à ces tâches apparaîtront dans les examens.
  24. 24. L'immunologie est une zone à progression rapide, de sorte que les conférences peuvent contenir de nouvelles informations non couvertes par les manuels universitaires. Par conséquent, vous devriez faire tout votre possible pour assister à la conférence et prendre des notes complètes et précises. La programmation des cours et les supports de conférences sont disponibles dans la page facebook: https://web.facebook.com/ImmunologyLearning/ Supports Pédagogiques et Programmation des Séances
  25. 25. Il y aura 3 examens majeurs composés de questions à choix multiples, simples et directes (valeur de 50% de votre note), 2. Epreuve de Rédaction (Essay Assignment): L'attribution de l'essai est requise et vaut 5 points. La note sera basé sur l'adhésion au format décrit dans le syllabus, la rigueur et l'application de vos connaissances et logique médicales; vous n'êtes pas censé «savoir tout» à ce stade. Les rédactions peuvent être retournés tôt. Les remises tardives ne recevront qu'un maximum de demi-crédit (aucune exception). e) Final g assignme grade is b percentag earned (m points) as total poss (max of 1 90-100 % 85.5-89.9 85.49 % M Performa % Fail 65. 1. Trois Epreuves de Moyenne Durée sous forme de QCMs/QCS et QROC Modalités d’évaluation 2. Epreuve de Rédaction (Essay Assignment): L'attribution de l'essai est requise et vaut 5 points. La note sera basé sur l'adhésion au format décrit dans le syllabus, la rigueur et l'application de vos connaissances et logique médicales; vous n'êtes pas censé «savoir tout» à ce stade. Les rédactions peuvent être retournés tôt. Les remises tardives ne recevront qu'un maximum de demi-crédit (aucune exception). 3. Team Based Learning. Les questions répondues pour la session TBL valent un total de 5 points. Note Finale: Le nombre total de points possibles et les attributions de notes sont donnés ci- dessous. La valeur totale des points pour le cours est de 20 points, e) Final g assignme grade is b percentag earned (m points) as total poss (max of 1 90-100 % 85.5-89.9 85.49 % M Performa % Fail 65. Examen de l’EMD: 10 points Epreuve de Rédaction: 05 points Apprentissage Par Équipe: 05 points 1. Esprit d’équipe 2. Communication orale 3. Raisonnement clinique 4. Gestion de temps 5. Contenu scientifique
  26. 26. Projets Collectifs Projet 1: Intitulé: Mon immunologie au service de ma Communauté Date: Décembre 2017 Populations Cibles: Les élèves (écoles primaires, colleges et lycée) Les enfants malades Étudiants de la faculté de médecine d’Oran 2017
  27. 27. Intitulé: L’immunologie par l’étudiant artiste Date: Mars 2018 Activités: 1. Pièces théatrales 2. Déssins et peintures 3. Music Projet 2: Étudiants de la faculté de médecine d’Oran 2017
  28. 28. Intitulé: Celébration de la journée mondiale d’Immunologie Date: 29 avril 2018 Activités: Communications orales par les étudiants Expositions artisitiques Distinction des meilleures présentateurs et remise de prix aux lauréats Audiance: Les prof de l’université, Les étudiants, parents, enseignants de lycée Projet 3:
  29. 29. Atteindre les objectifs pédagogiques Le juste équilibre est le résultat positif de l'effort commun et mutuel Avoir la note
  30. 30. 1. Les MALADIES ALLERGIQUES. Il y a eu une augmentation de 10 fois/an, soit une augmentation de 1000% des maladies allergiques dans les années 1960 et 1970. 2. Syndrome métabolique. Quelles sont les DEUX épidémies des dernières décennies? Quelle est la prévalence? Quelle est la fréquence? la Théorie dula Théorie du MicrobioteMicrobiote Quelle est la prévalence? IgE spécifiques aux allergènes Rhinites Dermatite atopique Asthme Quelle est la fréquence? Parmi chaque CINQ américains UN a une allergie à un PNEUMallergene TRES ELEVEETRES ELEVEE
  31. 31. Diabète de type I Asthme Rhinite MICI (crohn) Augmentation ÉPIDÉMIQUES des maladies par défaut de RÉGULATION de l’Immunité Diabète de type I Lupus Anaphylaxie en préscolaire NEJM 2002
  32. 32. La Théorie Hygiéniste et la Théorie du Microbiote Suisse, europe centrale, USA (Urbain) Europe de l’Est (Urbain) Suisse, europe centrale, (Rural) Afrique du sud (Urbain) Afrique du Sud(Rural) Exposition en Bas âge Naissance par voie basse vs. Césarienne (Microbiote Maternel) Lait maternel vs. Formulé (Microbiote et substances Maternelles ex: IgAs) Antibiotiques ches l’enfant/maman (Destruction de Microbiote, Organismes résistants) Environnement (germes nosocomiaux, animaux domestiques, Frères et sœurs, garderie) Microbiote Intestinal de l’enfant Naissance par voie basse vs. Césarienne (Microbiote Maternel) Lait maternel vs. Formulé (Microbiote et substances Maternelles ex: IgAs) Antibiotiques ches l’enfant/maman (Destruction de Microbiote, Organismes résistants) Environnement (germes nosocomiaux, animaux domestiques, Frères et sœurs, garderie) Développement du Système Immunitaire et du Métabolisme SANTÉ/ MALADIE Allergies alimentaires, asthme, obésité
  33. 33. Style de Vie OccidentaliséStyle de Vie Occidentalisé MaladieMaladie ChroniqueChronique NonNon TransmissiblesTransmissibles Assainissement Hygiène exagérée Activité physique Régime alimentaire raffiné et industrialisé Environnement Urbain Asthme et allergie Diabete et Maladies autoimmunes Athérosclérose et maladies cardiovasculaires Cancer uverte es aladie, toyé Nous ré ement s les des Mais à euvent bes ins qui e otique ème L’augmentation de la prévalence des maladies chroniques non transmissibles , y compris les allergies et l’asthme avec le style de vie occidentaliséstyle de vie occidentalisé L’exposition RÉDUITE aux divers microbiots et l’INACTIVITÉ physique pourraient perturberperturber les mécanismes de la régulation immune et sa tolérance à l’environnementles mécanismes de la régulation immune et sa tolérance à l’environnement uverte es aladie, toyé Nous ré ement s les des Mais à euvent bes ins qui e otique ème
  34. 34. A retenir L’immunité : ensemble des mécanismes permettant à un organisme de : -reconnaitre le soi et de le tolérer -reconnaitre le non soi et de le rejeter Répondre à un danger soi ou non soi Le système immunitaire : est constitué d’un ensemble d’organes , de cellules et de molécules qui assurent Le système immunitaire : est constitué d’un ensemble d’organes , de cellules et de molécules qui assurent L’élimination de tout agent microbien l’intégrité de l’organisme Le SI fait intervenir deux types d’ immunité : l’innée ou naturelle et l’adaptative ou acquise. non spécifique et spécifique
  35. 35. ‫اﻟﳫﲈت‬ ‫اﲤﻢ‬‫اﻻﺗﯿﺔ‬‫اﻟﻌﺪدي‬ ‫ﺴﻠﺴﻞ‬ ‫اﻟ‬ ‫ﺣﺴﺐ‬ ‫ﺗﺟرﯾﺑﻲ‬ ‫اﻣﺗﺣﺎن‬ Utiliser le Traducteur si vous n’arrivez pas à lire complement Toll-like receptor Neutrophils MacrophagesMicrobiote 1 2 3 4 5 ‫ﻋﻨﺪ‬ ‫ﺔ‬ ‫اﳌﻨﺎ‬ ‫ﺎز‬ ‫ت‬ ‫ﻣﻜﻮ‬ ‫ﺑﻌﺾ‬‫ﺴﺎن‬ Lymphocyte B 6
  36. 36. ABONNERABONNER à cette PAGE pour recevoir les liens de Quiz et du matériel pédagogique supplémentaireQuiz et du matériel pédagogique supplémentaire DANS VOTRE MUREDANS VOTRE MURE de facebook
  37. 37. N’hésitez pas à me contacter par Messenger si vous trouvez des difficultés
  38. 38. Atypical HUS Awareness Day Algeria 2017 Nothing in life is to be feared, it is only to be understood. Now is the time to understand more, so that we may fear less Marie Curie Rising above aHUS

×