Se ha denunciado esta presentación.
Utilizamos tu perfil de LinkedIn y tus datos de actividad para personalizar los anuncios y mostrarte publicidad más relevante. Puedes cambiar tus preferencias de publicidad en cualquier momento.

Groupe de travail - Les Office de tourisme ruraux de nouvelle aquitaine

468 visualizaciones

Publicado el

Groupe de travail - Les Office de tourisme ruraux de nouvelle aquitaine - réflexion de groupe sur les problématiques que rencontrent ces structures et les actions à mettre en place

Publicado en: Viajes
  • Sé el primero en comentar

  • Sé el primero en recomendar esto

Groupe de travail - Les Office de tourisme ruraux de nouvelle aquitaine

  1. 1. G R O U P E D E T R A V A I L S Y N T H È S E D E S T R A V A U X M A I 2 0 1 8 Offices de Tourisme Ruraux de Nouvelle Aquitaine
  2. 2. Définition des OT ruraux retenue pour le groupe de travail Rappel de la commande Méthodologie de travail du groupe 3 critères : Ville centre de moins de 20 000 habitants OT de moins de 11 ETP OT intercommunal au moins Objectifs du groupe : Faire connaissance et échanger sur les pratiques, la réalité des métiers et les problématiques des OT ruraux. Faire émerger des champs de travaux, de réflexion communs à nos territoires, à nos structures. Réunion de lancement à Montignac le 6 avril 2018 Objectifs : faire connaissance, faire un état des lieux des "petits" Offices ruraux, définir des échéances de travail. 2 Réunions téléphoniques Réunion à Angoulême le 10 novembre 2017 Objectifs : faire émerger des problématiques et des enjeux spécifiques aux "petits" Offices ruraux. Réunion à Ruffec le 27 février 2018 Objectifs : reformuler les éléments de diagnostic, les problématiques et les propositions vers la rédaction d'un document à présenter. Réunion à Saint-Junien le 22 mai 2018 Objectifs : finaliser la rédaction du document, préparer la présentation pour le Séminaire des Directeurs. 1 Groupe de travail Offices de Tourisme Ruraux
  3. 3. Réunion à Saint-Junien le 22 mai 2018 Objectifs : finaliser la rédaction du docuement, préparer la présentation pour le Séminaire des Directeurs Eléments de la radioscopie des OT ruraux de Nouvelle Aquitaine Offices de Tourisme ruraux de Nouvelle Aquitaine Répartition géographique des 159 OT Statuts juridiques 2
  4. 4. Réunion à Saint-Junien le 22 mai 2018 Objectifs : finaliser la rédaction du docuement, préparer la présentation pour le Séminaire des Directeurs Classement Territoires de compétence Eléments de réflexion : Les critères fixés semblent permettre de tirer une certaine homogénéité du groupe des OT ruraux notamment dans les enjeux et les problématiques évoqués Les OT ruraux représentent près de 60% des OT de Nouvelle Aquitaine On peut élargir la réflexion aux Petits Offices de Tourisme (POT) afin d’intégrer des offices littoraux et de montagne rencontrant les mêmes caractéristiques 3
  5. 5. Eléments de diagnostic De l'impossible quête d'identité au projet de territoire Des élus à acculturer L'espace rural dispose en France d'un potentiel touristique riche et varié. Recherche d'authenticité, art de vivre, valeurs identitaires, savoir-faire, traditions... la campagne offre une réponse à l'évolution des attentes des clientèles touristiques. Si la composante touristique dans le développement économique est le plus souvent affirmée par les collectivités locales, l'offre repose généralement sur des produits assez discrets, peu concentrés, composés de sites modestes souvent non différenciant, à faible visibilité. Contrairement aux destinations touristiques affirmées dont la stratégie peut s'appuyer sur la promotion des sites phares, le tourisme en milieu rural doit se baser principalement sur le développement, la structuration et la qualification de l'offre. Initiatives innovantes, créativité, réponse aux nouvelles demandes des visiteurs... telles sont les offres à développer pour diversifier l’économie locale et se distinguer. Le tourisme rural représente 1/3 des séjours des français pour seulement 1/5 des dépenses touristiques, il y a là un potentiel de développement qui constitue un gisement de croissance pour ces territoires. Les Offices de tourisme représentent un levier déterminant dans l'impulsion de ces nouvelles orientations touristiques. Ainsi, l'Office de Tourisme en milieu rural peut être amené à privilégier des missions d'appui à sa collectivité et ses acteurs touristiques en matière de développement et d'aménagement. Accompagner les porteurs de projet, rappeler les attentes des visiteurs, orienter les politiques touristiques locales... si ces missions ne sont pas oubliées par les Offices de tourisme de destination, elles doivent être plus largement développées en milieu rural pour préparer le tourisme de demain. En milieu rural, le développement touristique est souvent considéré par les élus comme une charge financière et non comme un levier de développement économique du territoire. ll n'est pas perçu comme une politique publique prioritaire au même titre que l'assainissement, l'urbanisme, l'aménagement du territoire... De plus, lorsque le développement touristique est appréhendé, il l'est parfois par des élus qui rejettent l'idée que cela nécessite une expertise particulière. Or le développement touristique, au même titre que d'autres politiques de développement (agriculture, commerce, service...) ou que d'autres services d'aménagement (routes, urbanisme...) nécessite des compétences et des connaissances qui peuvent se trouver à l'Office de Tourisme. Pour autant, les relations entre les différents protagonistes œuvrant dans le champ touristique peuvent être facilitées par la taille restreinte des structures. 4
  6. 6. Des bureaux d'accueil touristique à la réorganisation de l'accueil du public, vers quoi  ? Une organisation interne où règne "l'omnivalence" En milieu rural, l'Office de Tourisme reste souvent, avec la mairie, l'un des seuls lieux d'accès aux services du public. Dans des zones en proie à la désertification et à la fermeture des initiatives privées, les élus et les habitants sont souvent très réticents à voir fermer un point d'accueil malgré un coût contact élevé. L'une des caractéristiques des OT ruraux concerne la petite taille des équipes. Le nombre restreint de salariés et le nombre grandissant de missions attendues d'un OT demande une forte polyvalence de la part de toute l'équipe. Il faut savoir prioriser mais aussi composer avec l'existant. La volonté de maintien de ces bureaux est donc plus forte en milieu rural et engendre une difficulté d'organisation des autres missions de l'Office de Tourisme. Il faut "jongler" entre le nombre de BIT à ouvrir (pour parfois une ou deux personnes à accueillir dans la journée), le nombre d'ETP présent sur la structure et les nouvelles missions que nous savons indispensables et qui nécessitent du temps en moiçns visible comme tisser des liens avec les prestataires du territoires qui voient des touristes qui ne poussent par la porte de nos offices de Tourisme. D'autres modèles existent et sont possibles : tiers lieux, espaces de co-working..., ils devront prendre en compte les réalités du milieu rural : moyens humains, financiers... Lla fréquentation des OT ruraux est souvent insuffisante pour consacrer un poste entier à l'accueil. Généralement, toute l'équipe assure cette mission et chacun est référent aussi sur un dossier. Le poste de direction illustre également la notion de polyvalence car c'est lui qui assure l'accueil de l'OT lorsque ses salariés sont en formation ou en déplacement pour éviter de fermer le bureau d'accueil. Ce poste est un peu considéré comme la roue de secours de l'OT car il sait tout faire (accueil, ménage, réparation informatique, manutention...) ce qui est bien évidemment accentué par manque de moyens. Cette nécessaire polyvalence des équipes des OT ruraux peut compliquer le travail des salariés mais permet en parallèle de connaître et partager toutes les informations. Elle offre une réelle réactivité puisque chaque salarié est informé sur l'ensemble des dossiers et missions et peut intervenir rapidement en cas d'absence d'un collègue. 5 La formation "Animateur Numérique de Territoire" est également un bon exemple de difficulté de dédier un poste entier à une seule mission. Bien souvent le salarié formé ne peut pas se consacrer uniquement à cette mission car n'a pas le temps suffisant et au final c'est toute l'équipe qui se partage cette mission.
  7. 7. Forces Opportunités Faiblesses Menaces Ébauche de spécialisation des personnels grâce au contexte des regroupements Fréquentation faible Mutualisations faites en fonction d'intérêts politiques plus que de territoire Manque de temps et/ou de compétence d'un "vrai" chef de projet qui va chercher des moyens Grandeur des territoires et organisation multi- sites avec peu de personnels d'où la polyvalence Absence de culture touristique des élus Petites équipes, petits budgets, peu de temps à consacrer aux formations, peu de possibilité d'externaliser Capacité ou nécessité de créativité / réactivité / inventivité / innovation pour pallier à la faible touristicité Possibilité d'obtenir des financements mutualisés notamment Leader, contrats de ruralité... Vigilance par rapport à l'adaptation des outils développés pour les "grands" territoires touristiques pour les Petits Offices de Tourisme Mutualisation entre structures rurales Temps de retard par rapport à l'innovation Ouverture de nouvelles portes de développement grâce au territoire Nouvelle Aquitaine - > stimulation par les "grosses" destinations, différenciations Existence de nouveaux modèles d'accueil Besoin des territoires en développement touristique Polyvalence qui donne un fonctionnement de l'équipe sans cloisonnement des missions Contact humain à l'accueil qualitatif grâce au temps accordé à chaque client OT ruraux VS autres OT en Nouvelle Aquitaine 6
  8. 8. Propositions du groupe des OT ruraux Mieux observer et analyser les Offices de Tourisme ruraux... ... pour mettre en place des actions de lobbying... ...visant à développer et adapter des actions spécifiques aux OT ruraux Action 1 Action 2 Action 3 En réalisant une étude sur le tourisme rural grâce à un étudiant (de thèse), qui permettrait de déterminer des terminologies, de définir les contours du tourisme rural de manière plus théorique, les enjeux, les problématiques et les perspectives d'évolution. En créant des temps de travail spécifiques à la thématique : groupe de travail, séminaire, conseil de réseau spécifique... En faisant un diagnostic exhaustif et complet des OT ruraux et du tourisme rural avec des outils modélisés spécifiques ou non, veille, étude, observation et prospective à l'échelle Nouvelle Aquitaine. Action 4 Action 5 En construisant et partageant une boîte à outils (du type de celle de reporter du territoire ou habitants) : Pour rédiger un argumentaire conceptuel et pratique sur les différentes échelles pertinentes en matière d'aménagement, de développement, de marketing, des usagers Pour bâtir un argumentaire technique et politique sur les spécificités du tourisme rural, à partir des travaux obtenus grâce aux actions de la partie 1 En assurant une représentation (technique et politique) du réseau OT ruraux auprès des instances régionales (MONA, Région, CRT...) et départementales (ADT notamment) et en construisant un lobbying collectif politique et technique auprès des instances nationales, régionales et départementales Action 6 En modélisant et adaptant des outils et méthodologie existants ou à venir, notamment à travers les retours d'expérience des Petits Offices de Tourisme (POT) Action 7 En faisant reconnaître dans le schéma de développement touristique régional, le tourisme rural comme une filière spécifique (au même titre que le golf, l'oenotourisme...) 7

×