Se ha denunciado esta presentación.
Se está descargando tu SlideShare. ×

E07 histoire & philosophie

Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Cargando en…3
×

Eche un vistazo a continuación

1 de 62 Anuncio
Anuncio

Más Contenido Relacionado

A los espectadores también les gustó (20)

Similares a E07 histoire & philosophie (20)

Anuncio

E07 histoire & philosophie

  1. 1. Étape 07: Histoire A Le XVIIIe siècle: La Régence & Le Siècle des Lumières
  2. 2. La fin du règne de Louis XIV: • Son règne: trop long! • Entre 1661 et 1715. • Dernières années difficiles: – Finances épuisées par les guerres (notamment contre l’Autriche) – Peuple écrasé sous les impôts – Nobles fatigués de l’étiquette rigide de Versailles – Le fils et le petit-fils de Louis sont morts
  3. 3. La fin du règne de Louis XIV: • Louis XIV est mort en 1715 à l’âge de 77 ans. • Un arrière-petit-fils, un enfant, le cadet (ses deux frères aînés sont morts), est devenu Louis XV à l’âge de cinq ans.
  4. 4. La Régence: 1715-1723 • Louis XV: trop jeune pour gouverner. • Le duc d’Orléans, son oncle: régent; régnait pour l’enfant. – Le duc: le Palais-Royal, l’ancienne résidence de Richelieu (en face du Louvre). – Les plaisirs; la débauche. – Une cour scandaleuse au palais, où le duc aimait s’amuser avec les femmes et le jeu.
  5. 5. Le Palais Royal du duc
  6. 6. La Régence: 1715-1723 • Les nobles ont quitté Versailles. • Ils sont allés à Paris où ils ont fait construire des hôtels particuliers: – Une sorte de château en miniature construit en ville, avec une cour, des écuries pour les chevaux, un parc, un jardin, etc. – Presque tous dans le Quartier du Marais
  7. 7. Hôtels particuliers: L’hôtel Biron (aujourd’hui le Musée Rodin)
  8. 8. L’hôtel de Mme Pompadour(aujourd’hui le Palais de l’Élysée, la résidence officielle du Président de France)
  9. 9. L’hôtel de Soubise: aujourd’hui Musée de l’Histoire de France
  10. 10. La Régence: 1715-1723 • Une période de luxe et d’élégance exquise pour les aristocrates. • Pour les pauvres, la misère augmentait – Les impôts étaient trop lourds – La vie était chère. • Le régent devait trouver un moyen de financer les dépenses du gouvernement
  11. 11. L’élégance (pendant la Régence) • Toujours le souci de la soie, la dentelle, les costumes élégants. • Ce qui était beau était aussi logique, intellectuel, lié aux idées philosophiques. • Considéré beau dans l’art au 18e siècle: – Toujours l’imitation de la nature – Élever l’âme vers la beauté idéale (le néoclassicisme de la seconde moitié du siècle) – Stimuler la rêverie et l’imagination
  12. 12. La mode régente
  13. 13. Vénus dans la forge de Vulcain: François Boucher
  14. 14. Madame Bergeret: François Boucheron
  15. 15. Des amants dans un parc: François Boucheron
  16. 16. La Marquise de Pompadour: François Boucher
  17. 17. Discussion: • Quel est le résultat quand une nation est trop divisée entre les classes sociales ? • Pourquoi le règne de Louis XIV était-il trop long ? • Que savez-vous du caractère du régent qui a régné pour le jeune Louis XV ? • Qu’est-ce qui caractérisait la période de la Régence ? Quel était le problème fondamental ?
  18. 18. La Compagnie du Mississippi • Le trésor royal était vide. • L’État ne pouvait plus payer ses dettes. • Le régent a eu recours à un financier anglais, John Law. • Law a eu une idée originale pour trouver de l’argent sans augmenter les impôts.
  19. 19. La Compagnie du Mississippi • La France avait récemment (1699) établi une colonie en Amérique: la Louisiane, (nommée en l’honneur du roi Louis XIV). – La capitale: la Nouvelle-Orléans (nommée en l’honneur du régent de Louis XV, le duc d’Orléans) – Un territoire immense.
  20. 20. La Louisiane en 1790
  21. 21. La Compagnie du Mississippi • Law a fondé la Compagnie du Mississippi en 1717- 1720. • Il a mis en vente des actions au public. • Cette Compagnie du Mississippi devait exploiter les richesses du Nouveau Monde au profit des actionnaires. John Law
  22. 22. La Compagnie du Mississippi • La publicité montrait des montagnes de pierres précieuses, des colons assis sous des palmiers, entourés de trésors et de fruits exotiques. • La compagnie avait un monopole et contrôlait le commerce colonial français. • La vente des actions a été un succès.
  23. 23. La Compagnie du Mississippi • Les bureaux de vente se situaient dans la rue Quincampoix (elle existe aujourd’hui). • Il y avait des foules de gens qui se sont précipités vers les bureaux pour échanger leur argent contre les actions. • La foule était tellement immense qu’il y a eu des morts, écrasés.
  24. 24. La Compagnie du Mississippi • L’argent acquis par la vente des actions n’a pas été envoyé en Amérique pour servir au développement de la vallée du Mississippi. • L’argent est resté en France, où il a servi à payer les dettes du gouvernement.
  25. 25. La Compagnie du Mississippi • En octobre de 1720, le public a soupçonné une fraude et a demandé le rembourse- ment des actions. • Une foule s’est précipitée vers les bureaux pour essayer de récupérer leur argent. • Il y a eu de nouveau des morts écrasés par la foule.
  26. 26. La Compagnie du Mississippi • Il n’y a pas eu assez d’argent pour les rembourser. • La compagnie a donc fait faillite. • Avec la faillite du système de Law, la confiance du peuple français dans son gouvernement a été perdue. • Pendant tout le reste du 18e siècle, le gouvernement allait manquer de l’argent.
  27. 27. Discussion: • Expliquez le problème avec la Cie* du Mississippi. • Est-ce que nous avons eu une situation semblable avec une compagnie qui a fait faillite et qui a causé des problèmes financiers nationaux? *Cie = abbréviation pour « Compagnie »
  28. 28. La Compagnie du Mississippi • Dans la crise gouvernementale qui a suivi la faillite de la Compagnie du Mississippi, le système de Law a été aboli. • Law a dû fuir le pays en décembre de 1720. • Bien qu’il ait été un échec, la Compagnie du Mississippi a été responsable d’un grand afflux de colons en Louisiane.
  29. 29. Louis XV le Bien-Aimé, arrière-petit-fils de Louis XIV
  30. 30. Louis XV
  31. 31. Louis XV, le Bien-Aimé • Les Français l’ont appelé « le Bien-Aimé » car ils espéraient qu’il allait tout changer et rendre la vie meilleure. • En réalité, c’était un enfant gâté: – Paresseux – Il pensait surtout à ses distractions – Il bâillait ostensiblement aux réunions du Conseil Royal
  32. 32. Louis XV, le Bien-Aimé • Il a hérité du pouvoir absolu de Louis XIV • Il s’est isolé du peuple à Versailles. • Il ne connaissait pas la situation économique du peuple à Paris et dans les provinces.
  33. 33. Louis XV, le Bien-Aimé • Il adorait la construction. • Le style des meubles Louis XV: – Proportions exquises – Lignes courbes – Le style le plus prisé des amateurs d’antiquités
  34. 34. Le style Louis XV
  35. 35. Le style Louis XV
  36. 36. Le style Louis XV
  37. 37. Louis XV et Versailles: le Salon de la Paix
  38. 38. Madame de Pompadour • Née Jeanne Poisson (!), elle était bourgeoise. • Elle était jolie, intelligente et charmante. • Elle a vécu à Versailles pendant 20 ans comme la favorite du roi.
  39. 39. Le Petit Trianon: 1761-1768 Style Néoclassique
  40. 40. Les nouvelles idées • L’indifférence de Louis XV, après l’autorité absolue de Louis XIV, a causé une période de liberté d’idées. • « Qu’est-ce que le roi ? » – Sous Louis XIV: « Le roi est le représentant de Dieu sur la terre. » – Sous Louis XV: « Le roi est un despote. » • « C’est un homme comme les autres, mais qui profite de sa situation pour exploiter le peuple. »
  41. 41. Les nouvelles idées • « Le roi est un despote. C’est un homme comme les autres, mais qui profite de sa situation pour exploiter le peuple. » • Paroles excitantes, mais dangereuses pour l’ordre établi. • Les penseurs du 18e siècle s’appelaient des philosophes.
  42. 42. Les philosophes • Ils s’intéressaient à tous les sujets, pas simplement à la philosophie. • Des questions et des réponses dangereuses: – Qu’est-ce que l’Église? : • « un système d’oppression » – Qu’est-ce que le peuple? Le serviteur obéissant du roi et de l’Église? : • « Non—cela devrait être le contraire: le roi être le serviteur du peuple. »
  43. 43. “Questions provocatrices” • Qu’est-ce que la liberté ? • Qu’est-ce que l’école ? • Qu’est-ce qu’une note ?
  44. 44. L’Encyclopédie • Publiée en 1751 par un groupe de philosophes: – Diderot, – d’Alembert, – Condorcet • « L'Encyclopédie, ou Dictionnaire Raisonné des Sciences, des Arts et des Métiers » Diderot
  45. 45. L’Encyclopédie
  46. 46. L’Encyclopédie • Un dictionnaire avec des définitions des mots et des idées, avec des pages illustrées sur les sciences, les arts, et l’industrie. • Parmi les définitions, les mots comme roi, peuple, église, dieu, loi, avec des définitions provocatrices. • L’Église a demandé au roi l’interdiction du livre.
  47. 47. L’Encyclopédie • ESCLAVE, (Jurisp.): est celui qui est privé de la liberté, & qui est sous la puissance d'un maître. Suivant le droit naturel tous les hommes naissent libres ; l'état de servitude personnelle est une invention du droit des gens.
  48. 48. L’Encyclopédie • L’AUTORITÉ POLITIQUE: Aucun homme n'a reçu de la nature le droit de commander aux autres. La liberté est un présent du ciel, et chaque individu de la même espèce a le droit d'en jouir aussitôt qu'il jouit de la raison
  49. 49. L’Encyclopédie • Mme de Pompadour, peu religieuse, n’aimant pas beaucoup l’Église, a encouragé les Encyclopédistes. • Le roi, Louis XV, paresseux, n’a pas lu l’Encyclopédie.
  50. 50. L’Encyclopédie • Il a censuré le livre sous la pression de l’Église, en 1752. • L’Église l’a interdite en 1759. • Cette interdiction a rendu le livre plus populaire. • Comment interdire des idées? • L’Encyclopédie est une arme redoutable. • Diderot a défini l'enjeu :
  51. 51. L’Encyclopédie • "Le but d'une encyclopédie est de rassembler les connaissances éparses sur la surface de la terre; d'en exposer le système général aux hommes avec qui nous vivons, et de le transmettre aux hommes qui viendront après nous; afin que les travaux des siècles passés n'aient pas été inutiles pour les siècles qui succèderont; que nos neveux devenant plus instruits, deviennent en même temps plus vertueux et plus heureux; et que nous ne mourions pas sans avoir bien mérité du genre humain".
  52. 52. La marche des idées • Des changements profonds dans le gouvernement étaient nécessaires. • La vieille autorité, acceptée sous Louis XIV, était maintenant obsolète. • Louis XV aurait répondu à toutes les suggestions: « Après moi, le déluge » – Après lui, n’importe quoi, pourvu que cela ne se passe pas pendant son règne. – Cette phrase reflétait son attitude, même s’il ne l’avait jamais dite.
  53. 53. La marche des idées • Une idée prévalente au 18e siècle: – « Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. » –un philosophe allemand, Leibnitz. • Tout n’est pas parfait. • Il est impossible de rendre le monde meilleur. – Si on mettait cette idée en question: ouvrir les portes à toutes sortes de questions: • sur la monarchie et le pouvoir absolu, • les impôts payés par le peuple et non l’aristocratie ou le clergé.
  54. 54. Voltaire & Rousseau philosophes dans le Siècle des Lumières
  55. 55. La marche des idées • « Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. » • Voltaire s’est attaqué à cette idée férocement, mais avec de l’humour dans Candide. – Il protestait contre le pouvoir arbitraire du roi et de l’Église.
  56. 56. Voltaire et Candide • L’Eldorado: le chapitre 18 de Candide • Sir Walter Raleigh avait écrit un récit de l’Eldorado en 1595. – L’Eldorado était un pays fabuleux de trésors immenses. – Les princes étaient des descendants des Incas, connus pour leur civilisation magnifique. • Sir Thomas More avait parlé d’une Utopie.
  57. 57. Voltaire et Candide • L’Eldorado était le monde idéal de Voltaire. • C’était un prétexte de parler des maux du monde, loin d’être parfait. • Les citoyens de cette utopie étaient dédiés à la Raison à tous les niveaux de la société. • Ils étaient sages et satisfaits de leur état sans chercher à conquérir d’autres pays.
  58. 58. Voltaire et Candide • L’Eldorado: « Il faut cultiver son jardin »
  59. 59. Voltaire • Le Dictionnaire philosophique – http://www.voltaire-integral.com/Html/00Table/4diction.htm#O • RELIGION: la religion théologique ; celle- ci est la source de toutes les sottises et de tous les troubles imaginables ; c’est la mère du fanatisme et de la discorde civile ; c’est l’ennemi du genre humain.
  60. 60. La marche des idées • Rousseau étudiait les causes de l’inégalité entre les hommes. – Il a proposé un système électoral par lequel chaque personne voterait pour participer au gouvernement. – Dans ce système, on accepterait la volonté de la majorité. • Nouvelle idée: la démocratie!
  61. 61. La marche des idées • Rousseau: Émile, ou de l’Éducation. – Il faut éduquer les hommes pour en faire des citoyens responsables. – Un système d’éducation des enfants: • Développer leur jugement • Développer leur sens des responsabilités • Ne pas leur faire apprendre par cœur des choses qu’ils ne comprennent pas. • L’éducation américaine est basée dans une large mesure sur ses idées.
  62. 62. Rousseau: la face cachée • (6 enfants; il n’a jamais épousé les mères; ne s’est jamais occupé d’eux) • Il s’est caché en Suisse (comme Voltaire!) quand les choses ont chauffé

×