Se ha denunciado esta presentación.
Utilizamos tu perfil de LinkedIn y tus datos de actividad para personalizar los anuncios y mostrarte publicidad más relevante. Puedes cambiar tus preferencias de publicidad en cualquier momento.
Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière – 54 rue d’Hauteville 75010 PARIS
Téléphone : 01.48.01.91.32 - Fax : 01.4...
Próxima SlideShare
Cargando en…5
×

communiqué de presse: FEC FO

33 visualizaciones

Publicado el

Communiqué de presse de la Section Fédérale Du Commerce de FEC FO: agression

  • Sé el primero en comentar

  • Sé el primero en recomendar esto

communiqué de presse: FEC FO

  1. 1. Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière – 54 rue d’Hauteville 75010 PARIS Téléphone : 01.48.01.91.32 - Fax : 01.48.01.91.98 - Courriel : commerce@fecfo.fr - Web : www.fecfo.fr Section fédérale du COMMERCE COMMUNIQUE DE PRESSE La Section fédérale du Commerce est choquée de l’agression subie par l’Union Départementale FO de Paris Les inscriptions sur les murs de l’Union Départementale sont aussi des propos entendus et accompagnés de jets de projectiles en direction des manifestants, lors des manifestations hebdomadaires qui s’opposaient à la loi travail et celle du 1er mai 2017. Nul doute que l’objectif était de faire capoter nos manifestations unitaires, mais elles se sont toutes tenues en opposition au Gouvernement. Nul besoin de se poser la question « à qui profite ces agissements ? ». Si l’objectif, de ces fascistes, est de nous empêcher de porter nos revendications et de manifester librement, alors nous avons trouvé les collabos. Ceux qui favorisent ce que dénonçait Jean Jaurès : « Quand les patrons émettent la prétention de discuter librement et sans intermédiaire avec les ouvriers, ils savent bien que ceux-ci, étant sous leur dépendance immédiate, ne pourraient se défendre aisément. Ils savent bien aussi qu’étant ainsi isolés, ils succomberont sans peine. Par le syndicat ouvrier, les travailleurs d’une usine sont rattachés à tous les travailleurs d’une même corporation et c’est cette action d’ensemble qui fait force du mouvement ouvrier. Ecarter les syndicats ouvriers, ce serait morceler les revendications ouvrières et réduire en poussière le prolétariat ». FO a su et saura s’opposer à toutes les contre-réformes patronales, syndicales et gouvernementales et à tous les collabos qui les accompagneront par l’intimidation. Paris, le 1er juin 2017 Contact : Christophe LE COMTE - Secrétaire de la Section fédérale du Commerce - 01 48 01 91 33 – 06 68 66 25 24

×