Eco Des Pays de Savoie, interview Jean-Paul Mauduy

314 visualizaciones

Publicado el

René Chevalier, le Blog du Président de la CCIT Savoie - Eco Des Pays de Savoie, interview Jean-Paul Mauduy

Publicado en: Noticias y política
  • Sé el primero en comentar

  • Sé el primero en recomendar esto

Eco Des Pays de Savoie, interview Jean-Paul Mauduy

  1. 1. rencontreJean-Paul Mauduy«Grandir et faire grandir !» Photos : © CCIR Rhône-AlpesLe Président de La CCir est Connu Pour son elle fera grandir les autres. C’est doncfranC-ParLer et a souhaité CLairement raPPeLer normal que je sois près de tous ceuxLa PLaCe des Pays de savoie dans La dynamique qui représentent le monde et la viede La région rhône-aLPes en rejetant Les fausses économique en Savoie, en Haute-bonnes idées de Création de mini-régions. Savoie, comme partout en Rhône- Alpes. Guy Métral et René ChevalierPropos recueillis par Bruno Chevallet sont largement impliqués dans la vie de la CCIR et participent pleinementVous venez de sortir le dernier valoir leurs atouts. Chacune est recon- à la définition de sa stratégie et de sesnuméro de Conjonctura, avec nue : l’assemblée générale, le bureau, actions. Guy Métral préside la com-44 personnalités interviewées et les commissions en sont la preuve. mission des finances, et est impliquéun point de la situation Chacune des CCIT pèse dans le respect dans la délégation Alpmed, quant àéconomique régionale en ce des équilibres géographiques et poli- René Chevalier, il est membre référentpremier trimestre 2012. Pouvez- tiques. Les débats et les choix sont de la CCIR pour tout ce qui touche levous nous donner le sentiment ceux du collectif régional au service de tourisme de montagne, et est égale-que vous communiqueriez aux l’intérêt général. J’y ai veillé et j’y ment investi dans la délégation de laacteurs économiques des deux veille. Ainsi, les schémas sectoriels, la CCIR à Bruxelles.Savoie ? stratégie décidée et votée au 1erMalgré la bonne orientation de cer- semestre 2011, le budget élaboré et Les deux départements ont detains secteurs, le manque de vigueur voté au 2e semestre l’ont été à l’unani- grands enjeux en termes dede l’activité économique et le défaut de mité. Pas une seule abstention, ce qui repères transport. Ce sont des enjeux fortsvisibilité pour de nombreuses entre- est un cas unique en France. pour l’aménagement du territoire À 31 ans, Jean-prises sont, en ce début 2012, réels. En Paul MAUDUY a et pour l’économie. Quelle estces temps qui demandent de déployer Vous avez eu l’occasion de venir créé MG, société votre action pour soutenir ces © CCIT 74des efforts en matière d’investisse- très souvent dans nos Pays de de construction projets ?ments et d’innovations, de s’engager Savoie. Si vous deviez qualifier les de réseaux de Les projets d’aménagement du terri- tuyauterie poursur de nouveaux marchés, il faut valeurs de ces économies l’industrie toire sont majeurs pour le développe-saluer et encourager le volontarisme savoyardes, quelles seraient-elles ? chimique, phar- ment économique. Nous avonset la foi en l’avenir des entrepreneurs Des économies majeures qui pèsent en maceutique, soutenu l’A41 - Annecy-Genève, le comptez mener pour pallier ce ambitieux, mais aussi à travers notre Jean-Paul Mauduy, tourisme de la montagne à la pétrochimique, complice avecde Rhône-Alpes et bien entendu des Rhône-Alpes, une économie qui agroalimentaire et CEVA (liaison ferroviaire déficit ? rôle dans de nombreux pôles de com- CCIR ? René Chevalier,deux Savoie. exporte - sous-traitance, décolletage - entreprise géné- Annemasse - aéroport de Genève) et le Faire grandir nos PME leur permettra pétitivités et clusters. Nous sommes président CCIT 73 La montagne est un espace touristique et contribue à faire de Rhône-Alpes la rale de mainte- désenclavement du Chablais (desserte d’atteindre la taille critique pour également intervenus dans les États majeur en Rhône-Alpes accueillant et Guy Métral, nance des unitésLa réforme de la régionalisation 1ère région européenne sous-traitante, industrielles. de Thonon depuis l’A40) qui sont ins- mieux innover, exporter et asseoir leur généraux de l’industrie et participons président CCIT 74. chaque année 50 % des nuitées régio-des CCI a fait craindre à certains une économie qui fait rayonner crits au schéma national des infras- pérennité. À cet effet, je crois qu’il est à la Semaine de l’industrie. J’ai égale- nales soit, chaque année, 44 millionsque les dirigeants des CCI Rhône-Alpes avec le tourisme blanc, Aujourd’hui le tructures de transport. Nous les important de favoriser la transmission ment depuis mon élection à la CCIR de nuitées, la Savoie avec 48 % de Groupe MG SAdésormais territoriales ne voient mais aussi le tourisme d’été, des chefs est entre les soutenons en soulignant leur caractère et de revoir la fiscalité, afin que les RA toujours été aux cotés de Guy parts de marché et la Haute-Savoieleur pouvoir réduit par le d’entreprise volontaires, tenaces, inno- mains de ses vital pour les territoires et tous ceux PME patrimoniales puissent grandir Métral lors du Midest. avec 39  %. Le tourisme de “mon-rattachement à une CCI régionale. vants qui ont su faire face à la crise deux fils, Fabien qui y travaillent et y résident. La ques- et faire grandir le tissu économique. tagne”, représenté par René ChevalierVous aviez dit lors de votre extrêmement dure qu’ils ont subie. et Laurent tion des traversées alpines, de la liai- Le tourisme représente 50 % du à la CCIR Rhône-Alpes, avec ses sta- Mauduy.élection «qu’il soit du nord ou son ferroviaire Lyon-Turin-Budapest L’industrie est un point fort de nos PIB de la Savoie et 25 % de celui tions de ski et espaces naturels emblé-du sud de Rhône-Alpes, que sa Vous semblez avoir une vraie Elu président de est fortement appuyée par la CCIR au territoires, mais manque de visibi- de la Haute-Savoie. Quelle est matiques, contribue largement au PIBChambre soit petite ou grande, proximité avec les présidents des la CRCI Rhône- sein de notre bureau de Bruxelles. J’ai lité. Vous menez de nombreuses votre position sur le poids du régional et à la notoriété de Rhône- Alpes enà constater qu’il est plus fort CCIT 73 et 74, cela vous permet novembre 2006, aussi soutenu Annecy 2018 dès le opérations pour soutenir notre tissu Alpes en France comme à l’internatio-quand il s’unit avec les autres, d’optimiser le travail de la CCIR et réélu en avril début. industriel ? nal. Pour répondre aux enjeux desera la plus belle victoire de cette des deux CCIT ? 2008, Jean-Paul La CCIR et le réseau des CCI sont demain, le secteur doit être encouragé Mauduy est pré-assemblée.» Comme je vous l’ai dit l’équilibre est sident de la toute L’une des problématiques de notre pleinement impliqués dans le soutien et accompagné à engager un vasteCela constitue l’esprit et la force de la une ligne de conduite, je rappelle que tissu économique est le manque à l’industrie. Tout d’abord via les programme de rénovation/modernisa-CCIR et du réseau. Je suis le gardien ce n’est pas Lyon qui fait Rhône-Alpes, nouvelle CCI de région Rhône- d’Entreprises de taille actions que les conseillers des CCI la capitale de rhône-alpes tion. Les CCI, dans ce domaine aussi,des grands équilibres, les grandes mais Rhône-Alpes qui fait Lyon. Lyon Alpes depuis le intermédiaire (ETI). Quelles sont mènent en faveur des entreprises, par doit faire grandir les pays de savoie sont plus que jamais aux côtés des 21 janvier 2011.CCIT comme les petites peuvent faire ne grandira qu’à partir du moment où les actions prioritaires que vous la mise en place d’un schéma sectoriel et ses agglomérations. entreprises.12 ECO DES PAYS DE SAVOIE n°15 - 13 avril 2012 13 avril 2012 - ECO DES PAYS DE SAVOIE n°15 13

×