Se ha denunciado esta presentación.
Se está descargando tu SlideShare. ×

Présentation backelite 161210

Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Próximo SlideShare
Les applications mobiles
Les applications mobiles
Cargando en…3
×

Eche un vistazo a continuación

1 de 23 Anuncio

Más Contenido Relacionado

Presentaciones para usted (19)

A los espectadores también les gustó (20)

Anuncio

Similares a Présentation backelite 161210 (20)

Más de AFMM (20)

Anuncio

Présentation backelite 161210

  1. 1. Android, Bada, Windows Phone 7, Ovi, RIM... : saisir l’opportunité des alternatives à l’iPhone Atelier du Multimédia Mobile – AFMM – 16 déc 2010 www.backelite.com 7 rue de Bucarest 75008 Rue de – Tel : +33 1 73 00 28 20+–33 1 73 00 281 73 Fax 87 20 – contact@backelite.com 7 Paris Bucarest 75008 PARIS Tel : Fax : +33 20 76 : +33 1 73 76 87 20 contact@backelite.com
  2. 2. Sommaire Sommaire Eclairages sur le marché des applications mobiles Principales forces sur le marché des stores d'applications Choisir le ou les stores les plus adaptés à la distribution de son application La distribution multi-stores : multiplication des coûts ou des opportunités ? 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 2
  3. 3. Eclairages sur le marché des applications mobiles 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 3
  4. 4. Contexte Les applications mobiles embarquées ont véritablement lancé le marché Internet mobile, grâce à l'iPhone et son Appstore : Avant l’AppStore : le trafic mobile représentait au mieux 2 à 3 % du trafic web d’une marque Il représente aujourd’hui jusqu’à 20, voire 30% de l’audience web Les principales raisons du succès Les capacités de monétisation pour les éditeurs L’expérience utilisateur plus riche et fluide que sur le web mobile L’ensemble de l’écosystème a suivi Apple, généralisant le réflexe application La présence « permanente » de la marque sur l’écran de l’utilisateur 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 4
  5. 5. Marché global en volume Le nombre de téléchargements d’applications double chaque année. Apple aurait capté environ 1/3 du marché 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 5
  6. 6. Marché global en valeur Chaque application téléchargée va générer en moyenne 40 cts (hors m-commerce) 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 6
  7. 7. Problématique : la fragmentation Face à cet eldorado, la plupart des acteurs du marché ont lancé leurs propres stores d'applications… Des constructeurs : Samsung Apps, l’Ovi Store de Nokia Des fournisseurs d’OS : l’Android Market, Windows Marketplace Des opérateurs : Vodafone 360 Des indépendants : GetJar … entraînant une réelle complexité pour les marques : Fragmentation technique des OS  multiplication des développements et des coûts de maintenance associés Fragmentation des expériences utilisateurs Mode de promotion, monétisation, référencement et animation propres à chaque store Avec 50 stores référencés dans le monde, la stratégie application devient un véritable casse-tête pour les marques 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 7
  8. 8. Principales forces sur le marché des stores d'applications 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 8
  9. 9. Les principaux stores en présence App Store d’Apple Android Market de Google Samsung Apps App World de Blackberry, Ovi Store de Nokia Marketplace de Microsoft pour Windows Phone 7 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 9
  10. 10. Le poids des stores - téléchargements 1 200 1 000 800 téléchargements cumulés depuis création store (millions) 600 téléchargements en 2010 (millions) 400 200 0 Android Blackberry Ovi Samsung Les téléchargements sur les stores hors iPhone devraient représenter 40 à 50% des téléchargements AppStore en 2010 (environ 5,5 Mds), contre moins de 20% en 2009 (source ABI) : nette progression des « autres » stores Octobre 2010 Veille - Panorama octobre 10
  11. 11. Le poids des stores – offre d’applications Nombre d'applications (milliers) 350 300 250 200 150 100 50 0 Apple Android Blackberry Ovi Samsung En 1 an, le nombre d’applications a quintuplé sur Android, de 20k à 100k, ce qui traduit le dynamisme et le modèle désormais vertueux de la plateforme Octobre 2010 Veille - Panorama octobre 11
  12. 12. L’Android Market LES POINTS FORTS • Forte croissance des usages et du parc • Le store adresse aussi bien les smartphones que les tablettes • Pas de validation, guidelines souples • Possibilité de télécharger une application sans passer par l’Android Market • Fonctionnalités « widget » LES POINTS FAIBLES • Gestion technique complexe des différentes versions d’OS, résolutions, tailles d’écran • Ergonomie du Market • Mode de paiement actuel (Google Checkout) Les usages sur Android ont véritablement décollé, avec un décalage d’environ 18 mois par rapport à l’iPhone 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 12
  13. 13. L’App World de Blackberry LES POINTS FORTS • Parts de marché en France du constructeur • Taux de reversement éditeur (80%) • Possibilité de télécharger une application sans passer par l’App World LES POINTS FAIBLES • Gestion technique complexe des différentes version d’OS, résolutions, tailles d’écran… • Beaucoup de terminaux n’intègrent pas l’App World nativement • Les limitations fortes jusqu’en août ont freiné le développement du store • Mythe du ciblage des cadre supérieurs… Malgré ses handicaps, l’App World permet d’afficher pour des marques à forte notoriété des chiffres de téléchargements significatifs (> 100k) 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 13
  14. 14. Samsung Apps LES POINTS FORTS • Samsung est le 1er constructeur en France, Bada (Wave) est un succès • Mise en avant des marques & co-marketing LES POINTS FAIBLES • Base d’applications restreinte => une opportunité pour les marques? • Monétisation Les fortes ventes et le co-marketing puissant de Samsung ont permis à des marques de générer des volumes significatifs sur Bada 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 14
  15. 15. L’Ovi Store de Nokia LES POINTS FORTS • Parts de marché en France du constructeur • 3e store mondial en nombre de téléchargements ? • Paiement sur facture opérateur (mais avec une commission supplémentaire) • Mise en avant des marques & co-marketing LES POINTS FAIBLES • Plusieurs langages de développement nécessaires pour adresser l’ensemble du parc • Ergonomie du store perfectible La forte mise en avant des marques et de leurs applications constitue une opportunité de communication intéressante 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 15
  16. 16. Windows Phone 7 Marketplace de Microsoft LES POINTS FORTS • Ergonomie de la plateforme différentiante • Mise en avant des marques & co-marketing • Offre d’essai pour l’utilisateur avant d’acheter • Capacité à porter les développements (jeux notamment) sur la Xbox LES POINTS FAIBLES • Parc de terminaux faible (phase lancement) • Base d’applications restreinte => une opportunité pour les marques? • Monétisation L’investissement sur Window Phone 7 est un pari sur le succès futur de la plateforme 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 16
  17. 17. Choisir le ou les stores les plus adaptés à la distribution de son application 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 17
  18. 18. Les questions posées pour définir sa stratégie multistore Quels incréments d'usages et de revenus la plateforme va-t-elle générer ? Comment vais-je monétiser l’application ? Quel est le coût de portage et de maintenance de l'application sur ce store ? Comment vais-je pouvoir assurer la promotion de l’application ? Un site mobile ne me permet-il pas mieux (ou plus économiquement) de toucher ces clients ? Ai-je une opportunité d'être l'une des premières marques ("first mover") sur cette plateforme ? Ai-je la capacité en interne à gérer un nouveau projet mobile ? Le constructeur va-t-il m’aider dans le marketing de l’application ? Ce store me permet-il de cibler des utilisateurs particuliers ? Le contenu / service que je propose est-il accepté sur le store visé ? 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 18
  19. 19. Les aides à la décision Evaluer l'audience et les revenus potentiels sur la plateforme : Benchmark du marché et des concurrents, Analyse du trafic généré par une plateforme sur son site mobile, Capacité à baisser les coûts de développements : De nombreuses applications intègrent désormais un mix d’écrans natifs avec des écrans intégrant des pages web mobile (applications hybrides) Les pages web mobiles sont communes à l’ensemble des plateformes, limitant les coûts de développement spécifiques et de maintenance Lever les obstacles techniques et organisationnels : Dimensionnement et organisation de l’équipe pour gérer différents projets Conseil et accompagnement sur le référencement, la promotion et l’animation Capacité à valoriser la présence de la marque sur le store (visibilité, co- marketing) Remarque : le ciblage sur mobile reste peu développé à date 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 19
  20. 20. La distribution multi-stores : multiplication des coûts ou des opportunités ? 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 20
  21. 21. Coûts de portage Première plate- Nouvelle plate- Nouvel OS forme forme terminal majeur Conception fonctionnelle Ergonomie&design Développements Tests Référencement Communication Suivi de projet client Niveau de coûts additionnels 100% 50-90% 30-50% 10-30% Des coûts de portage par plateforme doublés de coûts de mise à jour des applications en fonction des versions Octobre 2010 Veille - Panorama octobre 21
  22. 22. Synthèse L'iPhone reste indiscutablement la 1ère pierre d'une stratégie multistore Les stores concurrents à l'iPhone représentent désormais un véritable réservoir d'audience et de business, ce qui n'était pas le cas il y a 6 mois. L'audience cumulée des stores "alternatifs" devrait dépasser celle de l'AppStore en 2011. Dans ce marché, Android s’affiche clairement comme le second ; la progression de Bada en 6 mois semble prometteuse. Chaque store a ses particularités, mais aucun ne dispose d’avantages significatifs en termes de business models ou coûts de portage pour les marques Les stores « challengeurs » favorisent la venue des marques et développeurs sur leurs stores, amenant des opportunités de co-marketing intéressantes 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 22
  23. 23. Synthèse Pour faire face à la forte hétérogénéité techniques des plateformes, un nombre croissant d’acteurs développent des applications « hybrides » (mix écrans natifs / pages mobiles) sur les stores alternatifs pour baisser les coûts et les efforts de maintenance L’enjeu principal pour une marque réside le plus souvent dans sa capacité à gérer plusieurs projets mobiles en interne 16 décembre 2010 Copyright © 2010 Backelite - Reproduction et diffusion interdites 23

×