Se ha denunciado esta presentación.
Utilizamos tu perfil de LinkedIn y tus datos de actividad para personalizar los anuncios y mostrarte publicidad más relevante. Puedes cambiar tus preferencias de publicidad en cualquier momento.

Les perspectives du marché britannique sous conditions du Brexit

145 visualizaciones

Publicado el

Présentation de Tom Hind, AHDB, lors de la journée Viande bovine des Marchés Mondiaux 2019

Publicado en: Ingeniería
  • Sé el primero en comentar

  • Sé el primero en recomendar esto

Les perspectives du marché britannique sous conditions du Brexit

  1. 1. Les perspectives du marché britannique selon la forme du Brexit Tom Hind, Chef du département strategie 6 juin 2019
  2. 2. La viande bovine au RU • 3,5 millions de bovins • 50% de la production provenant de l'élevage laitier • 2,7 millions de bovins abattus /an • 2 millions de Prime Cattle (Bœufs, Taurillons, génisses) • 700 000 vaches • Valeur à la ferme de 3 milliards £ 50% 55% 60% 65% 70% 75% 80% 85% 0 200 400 600 800 1000 1200 1400 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 UK fresh/frozen beef balance SELF-SUFFICIENCY PRODUCTION EXPORTS IMPORTS CONSUMPTION Self-sufficiency 1000tonnesequivalentcarcasse Source: AHDB, Defra, IHS Maritime and Trade – Global Trade Atlas ® Toutes les valeurs sont en tonnes equivalent carcasse
  3. 3. Key Nombre de vaches allaitantes par 100ha de terre agricole (octobre 2014) No data <5 5-10 10-20 20-30 >30 Source: AHDB, Defra La production de viande bovine au RU • Production concentrée dans l’Ouest où les conditions météorologiques sont propices aux pâturages • Production diversifiée – 59 000 exploitations + 10 000 exploitations laitières spécialisées • Moins de 20% d’éleveurs s’occupent de plus de 50 vaches allaitantes • Production 2018: +2% par rapport à 2017
  4. 4. Source: Open University La chaine alimentaire viande bovine Farm - breeding Farm - rearing Auction Market Farm - finishing Abattoir EXPORTS IMPORTS Butchers Cutting Finished products Processing EXPORTS Storage Wholesaler Retailer Food service Butcher Consumer • Une chaine complexe • 60 000 + éleveurs • 184 abattoirs. Les 19 premiers représentent 66% de l’abattage • Les marchés aux enchères représentent 14% des ventes aux abattoirs • Peu de contrats et relations de long-terme avec les transformateurs. Structure très transactionnelle… • …pourtant, il y a des évolutions dans les relations, surtout avec la grande distribution
  5. 5. La signification du Brexit www.ahdb.org.uk/Brexit
  6. 6. Le Brexit – où sommes nous? Scenario 1 – ‘accord’? • Ratification de l’accord de séparation par le Parlement Britannique avant le 31 octobre 2019 • Période transitoire limitée pendant laquelle l’acquis communautaire continue de s’appliquer au RU (respect des réglementations, y compris la PAC) jusqu’au 1er janvier 2021 • Les négociations sur les futures relations continuent sur la base de la déclaration politique proposée en décembre 2018 • ‘Backstop’ irlandais = Adhésion à l’Union douanière jusqu’à ce qu'un nouvel accord soit négocié
  7. 7. Scenario 2 – ‘Brexit sans accord’? • L’accord de séparation n’est pas adopté par le Parlement Britannique avant le 31 octobre 2019 – RU quitte le UE, marché unique et l’union douanière à 23h, le 31 octobre 2019 • Le RU devient immédiatement un Pays Tiers • Les accords commerciaux UE ne s’appliqueront plus au RU • Le RU adopte ses propres tarifs externes (objectif: éviter les chocs de prix pour le consommateur) • L’architecture de la PAC est largement maintenue (jusqu’en 2022) Ceci reste le scenario par défaut, à moins qu’il n'y ait une autre extension ou une nouvelle négociation qui ait le soutien des 27 Etats membres
  8. 8. Brexit – les enjeux pour les éleveurs bovins ‘Reprendre le contôle’? • Impact sur l’emploi – fin de la libre circulation des personnes • Changement de politique agricole • L’impact immédiat de l’application des droits de douane sur les exportations vers l’UE ainsi que les contrôles non- tarifaires • La future politique commerciale du RU?
  9. 9. Nationalisation de la politique agricole Trois thèmes dominent le débat sur la politique agricole anglaise après le Brexit*: 1. ‘L’indépendance’ – mettre fin à la PAC ainsi que les mécanismes de gestion des marchés et les paiements directs aux producteurs 2. Logique des ‘biens publics’ – la seule justification pour les paiements futurs 3. Défense et augmentation des normes, promotion de la qualité NB, la dévolution des pouvoirs aux régions – Pays de Galles, Ecosse et l’Irlande du Nord aura un fort effet sur la politique agricole. Les 4 pays auront l’occasion de mettre en place des dispositifs différents sans cadre commun
  10. 10. Calendrier 2028+ Suppression des paiements directs Introduction de la nouvelle politique agri 2018 - 2020 Aucun changement 2021 - 2027 Période transitoire Paiements directs supprimés graduellement Nouveaux programmes pilotes visant les biens publics “Ce gouvernement s’est engagé à soutenir les 500,000 gens qui travaillent dans l’agriculture et à la croissance de notre industrie alimentaire, qui contribue pour plus de £100 milliards à l’économie britannique. Mais nous devons aussi nous engager à la protection de l’environnement agricole pour les générations à venir.”
  11. 11. Les soutiens représentent une part significative des revenus des éleveurs – une restructuration semble inévitable Revenu des exploitations par type de production Source Defra 2018
  12. 12. Les échanges commerciaux alimentaires • Le RU est un grand importateur (net) de produits alimentaires (autosuffisance inférieure à 60%) • Autosuffisance en viande bovine estimée a 75% • Importations provenant principalement de l’UE, surtout d’Irlande
  13. 13. Source: AHDB, IHS Maritime and Trade – Global Trade Atlas® Ireland: 224,000 tonnes Netherlands: 21,000 tonnes Poland: 17,000 tonnes Germany: 11,000 tonnes Italy: 5,000 tonnes Importations de viande bovine • Principalement des découpes de premier choix • Plus de 70% des importations proviennent d’Irlande – le RU est son marché le plus important • En 2018: importations de 290 000 t (soit 1,3 milliards $)
  14. 14. Ireland: 45,000 tonnes Netherlands: 30,000 tonnes Hong Kong: 14,000 tonnes France: 12,000 tonnes Germany: 10,000 tonnes Source: AHDB, IHS Maritime and Trade – Global Trade Atlas® Exportations de viande bovine • Les exportations concernent typiquement les bas morceaux et abats. • Les exportations de vaches de réforme vers les Pays-Bas ne sont pas négligeables • 2018: exportation de 110.000t (valeur de c. $500m) • 2018: exportations d’abats pour un total de 40 000t (soit $73m)
  15. 15. RU: France commerce en VB La France est le 3eme marché pour les exportations de viande bovine depuis le RU 2018 • 9,200 tonnes exportées vers la France • Valeur €59.4 million Principalement des découpes désossées La France est 7eme fournisseur de viande bovine vers le RU 2018 • 3,100 tonnes importées depuis la France • Valeur €11.3 million Principalement des découpes désossées mais % plus important de carcasses Source: IHS Maritime and Trade – Global Trade Atlas®
  16. 16. La politique commerciale du Royaume Uni après le Brexit • ‘Lignes rouges’ – Hors du Marché Unique, Union Douanière, pas de frontière rigide avec l’Irlande • Maintenir un partenariat particulier avec l’UE qui passerait par un accord commercial global et un accord douanier... • …. Mais en même temps pouvoir négocier librement les accords bilatéraux avec les pays tiers – quelles seraient les concessions en ce qui concerne l’agro-alimentaire?
  17. 17. Brexit sans accord – droits de douane provisoires annoncés par le gouv. Britannique – un signe de l’avenir? Code Product EU tariff rate UK tariff (2016-18 average prices) (2016-18 average prices) Fresh Beef 2011000 Carcase/demi-carcase 70% 37% 2012090 Autres découpes 56% 29% 2013000 Découpes désossées 41% 35% Dairy 4012011 Lait MG 1-3%, paquets <=2 litres 27% 0% 4031091 Yaourt Aromatisé contenu MG <=3% 18% 0% 4051011 Beurre MG <=85%, paquets <=1kg 38% 12% 4061030 Mozzarella MG <=40% 61% 0% 4069021 Cheddar 57% 7% + contingent tarifaire de 230,000 tonnes
  18. 18. Compétitivité par rapport au Brésil
  19. 19. La problématique des barrières non tarifaires Règles d’origine, contrôles douniers, règles spécifiques pour les PdA e.g. Douvres Ferries (2016) • 2,591,286 camions Channel Tunnel (2016) • 1,641,638 camions = Un véhicule toutes les 8 secondes Solutions? Convergence réglementaire Technologie Vérification des PdA? Data and graphics courtesy of UK Chamber of Shipping
  20. 20. Impact des scénariis du Brexit sur les prix et la production
  21. 21. Scenarios évalués - 2022 Politique: Paiements directs réduits de £150 millions; paiements pour les biens publics (pilier 2 équiv.) augmentés du même montant – niveau de soutien comparable Effectif: Programme en place pour l’emploi saisonnier. Emploi permanent restreint à 50% des niveaux actuels Commerce extérieur: accord complet avec l'UE, sans tarifs/ quotas: • Coûts de facilitation à 2% sauf pour les produits d’origine animale à 5% • Normes OMC pour les pays tiers Politique: Paiements directs réduits de £150 million; paiements pour les biens publics (pilier 2 équiv.) augmentés du même montant – niveau de soutien comparable Effectif: Programme en place pour l’emploi saisonnier. Emploi permanent restreint à 50% des niveaux actuels Commerce extérieur: échanges avec l'UE sur la base des règles OMC: • Coûts de facilitation à 4% pour les produits non-animaux • 8% pour les produits d’origine animale • Tarifs provisoires RU appliqués à toutes les importations agricoles (tous pays) UE-RU FTA OMC: Tarifs RU
  22. 22. Evolution des prix sur le marché britannique (2022) UE- RU FTA OMC: tariff proviso ire RU Blé +2.3% +3.6% Orge -2.0% -12.1% Avoine +0.1% -3.0% Colza -2.0% -4.0% PdT +1.8% +3.6% Carottes +1.2% +2.4% Bettrave sucrière +0.8% +1.1% Lait +2.6% +3.8% Viande bovine +4.3% -4.6% Agneau/moutons -5.0% -25.0% Porcs +3.4% -4.8% Volaille +1.5% +2.3% Alimentation animale +0.7% -0.8% Alimentation volaille +1.3% +1.1% Engrais +0.9% +4.9%
  23. 23. Revenu par exploitation – bovins/ovins, zone défavorisée (2022) (£15 000) (£10 000) (£5 000) £0 £5 000 £10 000 £15 000 £20 000 £25 000 £30 000 UK-EU FTA WTO: UK tariffs FarmBusinessIncome FBI (2022) FBI (2022) - no Pillar 1 Baseline FBI
  24. 24. Revenu par exploitation – bovins/ovins, zone de plaine (2022) (£15 000) (£10 000) (£5 000) £0 £5 000 £10 000 £15 000 £20 000 UK-EU FTA WTO: UK tariffs FBI FBI (2022) FBI (2022) - no Pillar 1 Baseline FBI
  25. 25. Bovins/ovins zone défavorisée Composantes de changement sur exploitation typique 2022 UE-RU FTA OMC: tarifs RU REVENU: Production (vente de bovins/ovins) -£520 -£10,548 Paiements directs -£1,306 -£1,306 Paiements biens publics +£5,734 +£5,734 COUTS: Variable (intrants, alimentation engrais, semences etc.) +£749 +£654 Fixe (e.g. employ, matériel) +£2,997 +£2,997 Hausse/ baisse importante
  26. 26. Bovins/ovins, zone de plaine Composants de changement sur exploitation typique 2022 UK-EU FTA WTO: UK tariffs REVENU: Production (vente de bovins/ovins) +£907 -£7,044 Paiements directs -£851 -£851 Paiements biens publics +£1,855 +£1,855 COUTS: Variable (intrants, alimentation engrais, semences etc) +£1,035 +£999 Fixe (e.g. employ, matériel) +£2,545 +£2,545 Hausse/ baisse importante
  27. 27. Les fermes les plus performantes sont résilientes dans tous les scenariis – est-ce que le secteur peut se restructurer? (£20 000) (£10 000) £0 £10 000 £20 000 £30 000 £40 000 £50 000 £60 000 All lowland Part-time Small Medium Large Low performance Medium performance High performance FarmBusinessIncome Baseline UK-EU FTA WTO: UK tariffs
  28. 28. Fortresse RU PAS d'accord avec l'UE Application des tarifs OMC Evolution • Accord de libre échange avec l'UE Impact sur les niveaux de production au Royaume-Uni – FAPRI UK 2017 Libératisation unilatérale Pas d'accord commercial avec l'UE mais le RU baisse unilatérallement tous ses tarifs à zéro ‘Accord’ ‘Pas d'accord"
  29. 29. -15% -10% -5% 0% 5% 10% 15% 20% 25% Beef Sheep meat Pork Poultry Cow's milk Wheat Barley Fortresse RU - évolution de la production en %
  30. 30. -12% -10% -8% -6% -4% -2% 0% Beef Sheep meat Pork Poultry Cow's milk Wheat Barley Liberalisation – évolution de la production en %
  31. 31. Conclusions • Court-terme – perturbation significative surtout pour le commerce avec l’Irlande • La suppression des soutiens est un élément décisif compte tenu de leur importance pour le revenu des éleveurs. Il reste à savoir si l’industrie peut se restructurer sans baisse de production • Zones défavorisées – réduction de production & mouvement vers les paiements environnementaux semblent inévitables • La future politique commerciale du gouvernement britannique pourrait être décisive pour le secteur et sa compétitivité • Et il ne faut pas ignorer l’impact sur les Irlandais – comment faire avec les volumes déplacées du marché britannique?

×