Se ha denunciado esta presentación.
Utilizamos tu perfil de LinkedIn y tus datos de actividad para personalizar los anuncios y mostrarte publicidad más relevante. Puedes cambiar tus preferencias de publicidad en cualquier momento.

Histoire et sociologie du numérique, chapitre 4

213 visualizaciones

Publicado el

Où l'on comprend ce qu'est un document numérique

Publicado en: Educación
  • Sé el primero en comentar

Histoire et sociologie du numérique, chapitre 4

  1. 1. M2 MASDI 2016-2017 Julien PIERRE julienpierre@audencia.com @artxtra Histoire et sociologie du numérique CHAPITRE 4
  2. 2. à l’origine des phénomènes sociaux observables sur le web
  3. 3. Phénomènes sociaux • Sites, Apps > Entreprises • Routines numériques Concepts • Auteurs • Théories
  4. 4. 4 Séances (14,5h) – 6 Chapitres 1. Séance introductive – le numérique comme média • Aux origines : des théories de l’information à Internet 2. Cyberespace, cyberculture et “Nouvelle économie” • La sociabilité en contexte numérique 3. Individualisme connecté et lien social • Produire, échanger, partager des contenus numériques 4. La circulation et l’organisation de l’information en milieu numérique • Le numérique, entre transparence et surveillance 5. Vers un espace public en réseau ? • Citoyenneté et numérique 6. Le numérique comme environnement social • du big data aux humanités numériques
  5. 5. La circulation et l’organisation de l’information en milieu numérique Le numérique, entre transparence et surveillance
  6. 6. L’infomation, c’est mal ?
  7. 7. La trace
  8. 8. C’est en effet la transformation de l’indice en inscription, puis de l’inscription en tracé – c’est-à- dire le passage graduel du monde de la causalité en celui de l’expression – qui rend possible une lecture par les uns de ce que font les autres. C’est ce triple statut de la trace (indice, inscriptions et tracé) qui réalise la médiation entre des usages effectués et des usages anticipés. Il s’agit, non d’un phénomène naturel d’empreinte, mais d’un construit culturel qui tient à une élaboration documentaire Jeanneret, 2011 : 72
  9. 9. Modes de circulation dans les documents  Linéarité  Tabularité  Hypertextualité
  10. 10. « L’énonciation éditoriale (…) la marque qu’impriment les pratiques de métiers constitutives de l’élaboration, de la constitution ou de la circulation des textes » Jeanneret & Souchier, 2005
  11. 11. Le gramme
  12. 12. De la grammaire  Règles de combinaison des éléments du dictionnaire • Langue : syntaxe + lexique  Base de données : atomisation • Modèle sémantique + modèle logique
  13. 13.  Claude Shannon  Alan Turing  Terry Winograd  Marvin Minsky  Philip Agre  Yann LeCun
  14. 14. Si « Penser, c’est classer » (G. Pérec), Alors « Toute pensée est un particularisme de classe » (G. Orwell)
  15. 15. La catégorisation • Un processus cognitif et social • Méthode d’organisation des réalités perçues
  16. 16. La catégorisation • Un processus cognitif et social • Modalités de représentation du réel décidées au niveau politique
  17. 17. « C'est ça le dispositif : des stratégies de rapports de force supportant des types de savoir, et supportés par eux. », (Foucault, 1994 : 299)
  18. 18. Si tout peut être engrammé Alors tout peut être articulé
  19. 19. La donnée
  20. 20. Extension du domaine de la donnée  Atomisation et exhaustivité • Bases de données • Objets connectés  Production et flux • Stockage • API  Business models
  21. 21. Personal data is the new gold rush
  22. 22. Le document
  23. 23. Documentarisation Interne Externe
  24. 24. « La première transforme matériellement le support pour permettre l’accès aux différentes parties du contenu sémiotique selon un découpage éditorial donné (titre de chapitre, numérotation, table des matières, métadonnées…). La seconde transforme matériellement le support pour permettre son rangement cohérent dans des collections ou des archives (titre, cotes du document, mots-clefs…). » Zacklad, 2007
  25. 25. Redocumentarisation
  26. 26. Redocumentariser, c’est documentariser à nouveau un document ou une collection en permettant à un bénéficiaire de réarticuler les contenus sémiotiques selon son interprétation et ses usages à la fois selon la dimension interne (extraction de morceaux musicaux – ou ici identitaires – pour les ré-agencer avec d’autres, ou annotations en marge d’un livre – d’un profil – suggérant des parcours de lecture différents…) ou externe (organisation d’une collection, d’une archive, d’un catalogue privé croisant les ressources de différents éditeurs selon une nouvelle logique d’association). Zacklad, 2007
  27. 27. Information politics on the web  Richard Rogers, 2004  Front-end information politics  Back-end informationpolitics
  28. 28. Celui qui a le savoir a le pouvoir Celui qui a le pouvoir a le le savoir

×