Se ha denunciado esta presentación.
Utilizamos tu perfil de LinkedIn y tus datos de actividad para personalizar los anuncios y mostrarte publicidad más relevante. Puedes cambiar tus preferencias de publicidad en cualquier momento.

Sevilha - Espanha

71 visualizaciones

Publicado el

Sevilha é a 4ª cidade da Espanha e o coração da Andaluzia. Ela marcou seu lugar na história e tem muitas jóias arquitetônicas, tais como a Giralda e o Alcazar. O bairro de Santa Cruz, com suas ruas de paralelepípedos e seus pátios floridos generosamente, oferece uma emoção surreal nas noites de fim de semana.

Publicado en: Viajes
  • Sé el primero en comentar

  • Sé el primero en recomendar esto

Sevilha - Espanha

  1. 1. Cité phare de l’histoire espagnole, où les cultures chrétienne et musulmane ont vécu une stimulante cohabitation, Séville étale fièrement ses monuments le long du Guadalquivir. Les soirs de week-end, on passe de bars à tapas en bars à vins, on fait connaissance, on baigne dans la bonne humeur d’une Andalousie qui n’aime rien tant que la fête et parfois une guitare surgit comme par magie. L’idéal serait de pouvoir prendre le temps de pousser les portes des patios, de bavarder avec les Sévillans qui sont très cordiaux. Séville, un choc architectural bien sûr mais un coup de cœur avant tout. On comprend qu’elle ait inspiré tant d’artistes. Séville est la 4ème ville d’Espagne et le cœur de l’Andalousie. Elle a creusé sa place dans l'Histoire et compte de nombreux joyaux architecturaux, comme la Giralda ou l’Alcázar. Le quartier de Santa Cruz, avec ses ruelles pavées et ses patios généreusement fleuris, connaît une effervescence surréaliste les soirs de week-end.
  2. 2. La Torre del Oro est l'un des monuments emblématiques de Séville. Nichée sur les bords du Guadalquivir, cette imposante tour médiévale almohade du XIIIème abritait l'or ramené du Nouveau Monde par les conquistadores à partir du XVème siècle. Cependant, elle ne doit pas son nom à ce stockage mais, parce que, à l'origine, le bâtiment aurait été recouvert de tuiles en métal doré. Aujourd'hui, elle accueille le musée de la Marine.  
  3. 3. Le Musée des arts et des coutumes populaires, créé en 1972, est un espace consacré au patrimoine ethnologique andalou, aussi bien matériel qu'immatériel. Ses salles contiennent des objets et des ustensiles illustrant les coutumes, les savoirs et les modes de vie propres à la culture traditionnelle de la région. Il occupe le pavillon Mudéjar, un bâtiment conçu par l'architecte Aníbal González pour l'Exposition ibéro-américaine de 1929.
  4. 4. La Plaza de Don Juan de Austria
  5. 5. Le Palacio de San Telmo, bâti entre 1682 et 1734, est l’un des plus beaux palais de la Séville baroque. Le palais abritait d'abord une académie de navigation pour devenir, un siècle plus tard, le siège du Collège de la Marine. Il accueille aujourd'hui le siège de la Junta de Andalucía (gouvernement et administration de certaines communautés andalouses).
  6. 6. Le Palacio San Telmo
  7. 7. La Plaza Vîrgen de los Reyes
  8. 8. La manufacture royale de tabac est un bâtiment en pierre du XVIIIème siècle. Elle fut le siège de la première usine de tabac en Europe. En 1956, Antonio Cano Correa et son épouse Carmen Jiménez Serrano ont sculpté l'ornementation de nouvelles portes ouvertes pour être les issues des nouvelles facultés de l'Université de Séville. L’enseignement correspond aux études de droit, de la science, de la philosophie et des lettres.
  9. 9. Le patio de la manufacture de tabac
  10. 10. La Plaza de España fut construite à l'occasion de l'Exposition ibéro-américaine organisée à Séville en 1929. Aníbal González en est le concepteur. Il allia un style inspiré de la Renaissance aux éléments typiques de la ville : briques apparentes, céramique et fer forgé. Une fontaine se dresse au centre. Cette place est située au nord-est du parc de Maria-Luisa.
  11. 11. De plan semi-circulaire, la place est dominée par deux tours, accolées de chaque côté de l'édifice central, abritant les dépendances. Ces tours sont reliées par des galeries en arcades plein cintre percées de plusieurs porches.
  12. 12. Le palais est formé d'un bâtiment central de trois étages flanqué des deux côtés d'une aile formant un quart de cercle. Il est parcouru par d'imposantes galeries couvertes
  13. 13. De nombreux bas-reliefs, tous réalisés par le sculpteur Pedro Navia, ornent cet édifice dont, entre autres, 48 médaillons contenant le buste d'illustres Espagnols.
  14. 14. Une toiture entièrement en mosaïque couvre les galeries.
  15. 15. Un canal parcourt l'arrondi de la place ainsi qu'une grande partie de son côté rectiligne.  À l'extrémité de chacune des deux ailes du palais s'élève une tour de 80 mètres, réplique de la Giralda. 
  16. 16. Quatre ponts dédiés aux royaumes de Castille, d’Aragon, de Navarre et de León relient la place centrale et le palais, symbolisant l’unité politique de l’Espagne.
  17. 17. L’édifice central est construit en brique et marbre, décoré de céramique peinte. Son style est un mélange Néo- Renaissance, gothique et mudéjar.
  18. 18. La partie inférieure du palais central.
  19. 19. Des bancs et des ornements en céramique peinte (azulejos) sont adossés aux deux ailes. Ils représentent, par ordre alphabétique, 48 des 50 provinces d'Espagne. 
  20. 20. Chaque province a sa carte, le blason de sa capitale et des mosaïques représentant une scène de son histoire. Parmi ces scènes dominent des épisodes historiques liés à la Reconquista, à la découverte du continent américain et à la guerre d’Indépendance.
  21. 21. Le parc de Maria-Luisa est le plus grand de Séville.
  22. 22. De nombreux bâtiments et monuments emblématiques se trouvent à l’intérieur ou en bordure du parc de Maria-Luisa. Ce pavillon a été construit pour l'Exposition ibéro-américaine de 1929. 
  23. 23.  Cette colonne a été érigée à la mémoire du navigateur explorateur espagnol Juan Sebastián del Cano. Il revint à bon port à Séville avec vingt hommes sur trois cents après le tour du monde à l’envers  entrepris par Magellan (1519 à 1522) à bord de la Victoria, suite au décès de ce dernier aux Philippines). Les jets d’eau symbolisent la mer.
  24. 24. Le ’Costurero de la Reina’ est un petit château, de base hexagonale, flanqué de tourelles d'angles. Il est plus connu sous le nom de Pavillon de San Telmo. Il est le premier édifice de style néo-mudéjar construit à Séville, vers 1893. Actuellement le rez- de-chaussée accueille l’Office du Tourisme et au premier étage se trouvent des salles d’exposition.
  25. 25. Promenade le long du Guadalquivir
  26. 26. Conçu par les architectes Aurelio del Pozo et Luis Marin, le théâtre Maestranza est situé dans l'un des endroits les plus privilégiés de la ville, sur les rives du fleuve le Guadalquivir. Il est considéré comme l'un des meilleurs théâtres d'avant-garde d'Espagne. Sa construction a commencé le 10 Février 1987 et il a été inauguré par la Reine Sophie d'Espagne, le 2 mai 1991. Il abrite le siège de l'Orchestre Symphonique Royal de Séville et accueille régulièrement des spectacles d'opéra.
  27. 27. Un monument dédié au toréador sévillan Curro Romero, né dans la ville de Camas, en 1933, fut érigé à côté de l'arène de Séville, en 2001. C'est l’œuvre de Sebastian Santos Calero . ‘Curro Romero’ a toréé durant 41 ans, jusqu'en 2000  et il restera comme étant l’un des meilleurs toreros de son époque. 
  28. 28. Les corridas de Séville, réputées mondialement, se déroulent dans l’arène de la Maestranza de la plaza de toros. Cette dernière figure parmi les plus anciennes (construite en 1761) et c’est la plus prestigieuse d'Espagne. Classée monument historique en 1984, l’arène de Séville est souvent considérée comme la plus belle et la plus élégante d'Espagne, avec sa forme légèrement ovale et ses 116 magnifiques balcons.
  29. 29. Sous les gradins, des salles, abritant le musée de la Tauromachie, exposent des pièces de l'art taurin à travers les siècles. 
  30. 30. Les Arènes de Séville sont totalement insérées dans le tissu urbain de la ville, dans lequel elles se fondent, symbolisant en quelque sorte le profond ancrage de cette institution dans la cité. Si l’architecture n’était pas aussi singulière ainsi que la couleur, on les confondrait avec un quelconque immeuble de la vieille Séville. L'accès à certains secteurs des gradins supérieurs se fait à travers des portes donnant sur la calle Adriano, que le simple passant ne distingue pas du reste de la rue. Des portes en fer forgé finement travaillées ornent tout l’ensemble.
  31. 31. Ce tableau religieux sur un mur rappelle que Séville est une ville profondément religieuse.
  32. 32. Une simple ruelle en partie couverte sous forme de passage, la calle Circo, entoure l’arène et marque la frontière entre l'enceinte taurine et le reste des bâtiments.  
  33. 33. Toujours la calle Circo mais, là, à ciel ouvert.
  34. 34. María de las Mercedes de Bourbon, princesse de la maison de Bourbon, est devenue par son mariage comtesse de Barcelone. Elle naquit en 1910 et mourut en 2000. Elle est un ancien membre de la famille royale espagnole, l’épouse du prétendant Juan de Bourbon et la mère du roi Juan Carlos Ier d’Espagne.
  35. 35. Et comment ne pas terminer avec une danseuse de flamenco ?
  36. 36. Photos aimablement offertes par Josette et Alain que je remercie chaleureusement. Informations prises auprès de mes amis et sur le Net. Musique : Sevilla de Albeniz. Conception et réalisation : L. Cavallari. Date : Juillet 2017 lilymage1@gmail.com Mes diaporamas sont hébergés chez : www.imagileonation.com www.chezjoeline.com

×