Se ha denunciado esta presentación.
Utilizamos tu perfil de LinkedIn y tus datos de actividad para personalizar los anuncios y mostrarte publicidad más relevante. Puedes cambiar tus preferencias de publicidad en cualquier momento.
Guide méthodologique
Musées et sites patrimoniaux
comment réussir votre étude de publics ?
Cabinet d’études et de sondages...
Vous êtes un site patrimonial, un musée,… et vous souhaitez connaître votre
public, étape essentielle de votre stratégie d...
L’étude des publics est un outil stratégique indispensable dans
le développement d’un lieu culturel.
Vous allez donc trouv...
Le cadrage de l’étude
Qui sont les visiteurs ?,
Comment fréquentent-ils le lieu ?,
Comment perçoivent-ils le lieu ?,…
Il e...
La phase de rédaction du questionnaire est essentielle, elle conditionne la réussite du projet.
Quelques conseils pour con...
Contenu du questionnaire
Il sera à établir en fonction des informations prioritaires que vous souhaitez obtenir.
Il peut p...
Contenu du questionnaire (suite)
Pratiques culturelles du visiteur
Fréquentation des musées, salles de concerts, des festi...
Quelques notions de base sur l’échantillonnage
Il ne sera pas question ici de décliner le b.a. ba théorique des études de ...
Population
Echantillon à
recueillir
50 45
75 63
100 80
200 132
300 169
500 218
750 255
1000 278
2000 323
Quelle taille d’é...
Comment obtenir un échantillon représentatif ?
o Avoir une cible précise (exemple : les visiteurs « individuels » âgés de ...
L’administration des questionnaires
L’administration de questionnaires en face-à-face en fin de visite est la méthode la m...
L’analyse des données et la rédaction d’un rapport
Qu’est-ce qu’un tri à plat ?
Il s’agit tout simplement des réponses à u...
Qu’est-ce qu’un tri croisé ?
C’est un croisement des résultats obtenus à deux questions différentes de votre questionnaire...
Exemples d’études « Musée et sites patrimoniaux »
Étude des publics d’une exposition temporaire
(Information – Motivation ...
Quelques références GECE
Des domaines
d’intervention
variés
- Politiques culturelles,
- Marketing,
- Territoires, mobilité, habitat,
- Environnemen...
À vous maintenant de tirer les enseignements de ces résultats… et de les préciser par une
étude plus complète si vous le s...
Próxima SlideShare
Cargando en…5
×

Guide methodologique etude des publics musees et sites patrimoniaux - gece - 2017

4.469 visualizaciones

Publicado el

Ce guide méthodologique est à destination des musées et des sites patrimoniaux pour la réalisation d'une étude des publics. Il aborde les différentes phases à respecter. Il a été élaboré par le cabinet Gece, reconnu pour son expérience dans la réalisation d'études dans le milieu culturel.

Publicado en: Ingeniería
  • Inicia sesión para ver los comentarios

Guide methodologique etude des publics musees et sites patrimoniaux - gece - 2017

  1. 1. Guide méthodologique Musées et sites patrimoniaux comment réussir votre étude de publics ? Cabinet d’études et de sondages GECE 1 place du Maréchal Juin – 35000 Rennes Tél : 02.23.30.77.32 – Email : contact@gece.fr www.gece.fr
  2. 2. Vous êtes un site patrimonial, un musée,… et vous souhaitez connaître votre public, étape essentielle de votre stratégie de développement et d’amélioration ? GECE, spécialisé dans les études de publics, va vous accompagner dans la concrétisation de votre étude de public. Que pouvez-vous attendre d’une étude des publics ? o Mieux appréhender les publics de votre lieu o Trouver des solutions efficaces pour leur développement o Prendre les bonnes décisions sur la stratégie de communication et les outils d’information à consolider ou développer o Identifier les points forts et les points faibles du lieu par rapport à la fréquentation o Détenir des indicateurs permettant de rassurer vos partenaires et de développer vos partenariats
  3. 3. L’étude des publics est un outil stratégique indispensable dans le développement d’un lieu culturel. Vous allez donc trouver ici quelques clés pour réaliser une étude de vos publics, en interne, pour une première approche quantitative. L’objectif sera d’en avoir une connaissance basique, qui peut suffire pour beaucoup d’entre vous et qui ne peut bien entendu pas rivaliser avec les études très complètes mises en place par des cabinets spécialisés comme GECE. Nous allons vous présenter les 4 phases de la mise en place d’une étude de publics. 1. Cadrage de l’étude 2. Construction du questionnaire et de l’échantillonnage 3. Administration des questionnaires 4. Analyses des données et rédaction du rapport
  4. 4. Le cadrage de l’étude Qui sont les visiteurs ?, Comment fréquentent-ils le lieu ?, Comment perçoivent-ils le lieu ?,… Il est indispensable de prévoir une réunion de lancement de l’étude avant de débuter l’enquête. L’objectif de cette réunion sera de préciser : o Les objectifs précis de l’étude, o L’échantillonnage des visiteurs, o Les moyens humains et techniques à mobiliser, o Les pistes de réflexion pour l’élaboration de la synthèse, o Le planning exact de l’étude.
  5. 5. La phase de rédaction du questionnaire est essentielle, elle conditionne la réussite du projet. Quelques conseils pour construire votre questionnaire 1/ Ne proposez pas un questionnaire trop long Il est nécessaire de limiter le nombre de questions (40/45 questions) pour une durée de 8 à 10 minutes maximum. Au-delà, vous risquez de perdre des répondants. 2/ Posez des questions pertinentes Les répondants doivent avoir la possibilité de répondre à toutes les questions qui leurs sont posées (choix de réponses limité, filtres,…). Par ailleurs, l’ordre des questions doit être logique et les consignes les plus précises possibles. 3/ Rédigez des questions simples à comprendre Utilisez un langage clair, simple et compréhensible de tous. Nous préconisons de ne demander qu’un seul fait ou opinion par question en prévoyant des modalités (ne sais pas ou autre). Evitez les formulations alambiquées ou celles induisant les réponses. 4/ Soignez la présentation du questionnaire Bien présenté, votre questionnaire saura mieux retenir l'attention et l'intérêt des répondants. 5/ Le questionnaire doit être conforme à l’objectif recherché Expliquez dans un paragraphe d’introduction, le sens du questionnaire. Les informations recueillies doivent permettre de répondre à vos interrogations initiale. Votre questionnaire
  6. 6. Contenu du questionnaire Il sera à établir en fonction des informations prioritaires que vous souhaitez obtenir. Il peut porter par exemple sur : Circonstances et contexte de la venue Ancienneté de la connaissance du lieu, primo-visiteur ou non ; Nombre de visites (dans l’année, dans leur vie) et ancienneté de la dernière ; Sources d’information relatives au lieu. Avis sur la communication du lieu ; Eléments déclencheurs de la visite; Abonnement ou pas. Déroulement de la venue (qu’a fait le visiteur, comment) Accompagnement du visiteur (seul, avec des amis/de la famille, nombre d’enfants de moins de 15 ans,…). Espaces fréquentés (payants/non payants) ; durée de la visite; utilisation des dispositifs d’aide à la visite… Satisfaction Sentiment général, perception du lieu, améliorations à prévoir,… ; Appréciation de la qualité de l’accueil, du confort, des tarifs, des horaires,… ; Dispositions à revenir la saison prochaine Cette partie vise à comprendre les éventuelles sources de déceptions, les éléments à améliorer.
  7. 7. Contenu du questionnaire (suite) Pratiques culturelles du visiteur Fréquentation des musées, salles de concerts, des festivals, d’autres équipements culturels de l’agglomération, du département et d’ailleurs ; Intérêt pour des sujets culturels (patrimoine, cinéma, musique…) ; Sources d’information en général et culturelles en particulier. Caractéristiques sociodémographiques Sexe et âge ; Activité socio-professionnelle ; Origine géographique ; Etat matrimonial, nombre d’enfants ; Niveau de diplôme ; Les deux dernières parties du questionnaire fourniront les informations classiques des études des publics. Elles permettront de déterminer le profil sociodémographique des publics et leurs pratiques culturelles. N’oubliez pas d’ajouter une question ouverte en fin de questionnaire pour laisser vos participants s’exprimer. Ils seraient déçus de ne pas pouvoir le faire.
  8. 8. Quelques notions de base sur l’échantillonnage Il ne sera pas question ici de décliner le b.a. ba théorique des études de publics, mais de préciser quelques points. Quand on évoque les études de publics, les enquêtes portant sur une population donnée, les statistiques, le premier point à questionner est celui de la fiabilité de vos résultats. Encore une fois même sans réaliser une étude de pro, vous pouvez à juste titre prétendre à une connaissance objective de votre public. Il faut donc que votre échantillon soit le plus représentatif possible de la population étudiée. Quelques généralités sur la taille des échantillons : • Pour être généralisée à l’ensemble de la population ciblée, la taille de l’échantillon est déterminante. • Plus l’échantillon est important, plus la généralisation est fiable. • Cependant, le gain de fiabilité n’est pas proportionnel à l’augmentation de la taille de l’échantillon. • La fiabilité d’un échantillon est matérialisée par un seuil de confiance et une marge d’erreur.
  9. 9. Population Echantillon à recueillir 50 45 75 63 100 80 200 132 300 169 500 218 750 255 1000 278 2000 323 Quelle taille d’échantillon ? Lorsque la taille de la population étudiée (votre public) est grande (> à 3000 personnes), les tailles d’échantillon admissibles à recueillir seront la plupart du temps comprises entre 500 et 1000 répondants. Au-delà, la précision des résultats évolue peu. En revanche, un nombre plus important de questionnaires permettra d’approfondir les analyses statistiques sur des cibles précises. Pour des tailles de populations plus petites (<2000), le nombre de répondants peut être moins important (voir tableau ci-dessous). Population étudiée (public) La taille de l’échantillon à recueillir pour les petites population (<2000) pour une marge d’erreur à 5% (seuil de confiance 95%) Quel échantillon à interroger ?
  10. 10. Comment obtenir un échantillon représentatif ? o Avoir une cible précise (exemple : les visiteurs « individuels » âgés de 15 ans et plus ). o Prévoir des quotas de questionnaires à administrer par période. Ces quotas fixés avant l’administration des questionnaires sont établis en fonction des données disponibles sur les publics (exemple données de billetterie de l’année précédente : flux par période, tarifs (gratuit ou payant) ou autres éléments). o Procéder à un redressement de l’échantillon avant l’analyse.
  11. 11. L’administration des questionnaires L’administration de questionnaires en face-à-face en fin de visite est la méthode la mieux adaptée à ce type d’étude et ce type de lieu culturel. Pour d’autres lieux culturels (salles de spectacles, festivals), l’administration peut se faire par emailing si les données de billetterie le permettent, ou si les adresses @ ont été recueillies pendant l’événement. L’administration en face-à-face nécessite une mobilisation importante de personnel, mais permet une mobilisation de tous sur le projet. Il est possible d’alléger le dispositif en proposant des questionnaires auto-administrés. Un référent devra être désigné pour suivre l’administration des questionnaires et former le personnel à l’administration de l’enquête. La formation consistera à présenter : o Le contexte, la problématique et les objectifs de l’étude, o L’approche à adopter vis-à-vis des personnes interrogées, o Les précautions méthodologiques à observer (respect des quotas, etc.), o Le calendrier d’administration
  12. 12. L’analyse des données et la rédaction d’un rapport Qu’est-ce qu’un tri à plat ? Il s’agit tout simplement des réponses à une question unique de votre questionnaire. Par exemple, pour une question sur l’identification par rapport au genre, un tri à plat vous donne la réponse : 52% sont des hommes, 48% des femmes. Par rapport à l’âge, si vous avez construit votre question en fonction de tranches d’âge, le tri à plat va vous restituer la réponse par exemple sous forme : 2% des répondants ont moins de 18 ans, 12% des répondants ont entre 18 et 25 ans, 40% entre 26 et 35 ans, 25% entre 36 et 45 ans, 21% ont plus de 45 ans (selon les classes d’âges que vous aurez définies bien sûr).
  13. 13. Qu’est-ce qu’un tri croisé ? C’est un croisement des résultats obtenus à deux questions différentes de votre questionnaire, ce qui permet de différencier des comportements parmi vos publics, en fonction par exemple de l’âge, du genre, du type de fréquentation, de la CSP, de l’origine géographique etc. Pour illustration, ci-dessous un tableau résultat d’un tri croisé objectivant les variations de l’âge du public en fonction de leur provenance. Le tri croisé va vous apprendre comment votre public se répartit en fonction de différents critères. C’est une phase majeure des études, 22% 23% 39% 35% 25% 18% 18% 21% 19% 14% 18% 8% 11% 13% 16% Étrangers Français non locaux Locaux Âge des visiteurs selon leur provenance Moins de 25 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54 ans 55 ans et plus
  14. 14. Exemples d’études « Musée et sites patrimoniaux » Étude des publics d’une exposition temporaire (Information – Motivation – Usage – Pratique – Satisfaction – Profil) Méthodologie: étude quantitative (900 répondants) Évaluation de 9 dispositifs multimédia « Museum Lab » (connaissance – Usage – Satisfaction - Profil ) Méthodologie: 100 entretiens individuels, 400 observations postées et suivies et étude quantitative (319 répondants) Évaluation d’une application mobile de visite d’une exposition temporaire. (Connaissance – Usage – Satisfaction - Profil) Méthodologie: 15 entretiens individuels, observations postées et suivies et étude quantitative (319 répondants) Baromètre des publics (Information – Motivation – Usage – Pratique – Satisfaction – Profil) Méthodologie: étude quantitative (1000 répondants) Étude sur les attentes des français vis-à-vis du musée de demain et pré-test de propositions innovantes. Méthodologie: recherche documentaire et benchmark terrain ethno , workshop créatif et enquête sur panel online (770 répondants)
  15. 15. Quelques références GECE
  16. 16. Des domaines d’intervention variés - Politiques culturelles, - Marketing, - Territoires, mobilité, habitat, - Environnement,… Statisticiens, sociologues, économètres, psychologues, géographes 10 ans d’expérience pour le compte de clients locaux et nationaux - Entreprises, - Collectivités, - Associations,… Vous trouverez nos références via ce lien : http://www.gece.fr/references.html Une équipe pluridisciplinaire
  17. 17. À vous maintenant de tirer les enseignements de ces résultats… et de les préciser par une étude plus complète si vous le souhaitez car comme le déclare le slogan de GECE : « Votre public n’a pas fini de vous surprendre » ! Si vous souhaitez vous documenter, voici des études de publics accessibles et réalisées par GECE : (la plupart de nos études sur les musées ne sont malheureusement pas accessibles) : https://fr.slideshare.net/olivierAllouard/chiffres-cls-du-public-des-vieilles-charrues http://www.arts-vivants-departements.fr/documentation/317/restitution-analyse-departementale-des-publics-35.pdf https://www.slideshare.net/olivierAllouard/restitution-de-ltude-le-muse-de-demain-gece-2017-71336904

×