Se ha denunciado esta presentación.
Utilizamos tu perfil de LinkedIn y tus datos de actividad para personalizar los anuncios y mostrarte publicidad más relevante. Puedes cambiar tus preferencias de publicidad en cualquier momento.

Développement Durable : Concepts, réalité & enjeux (cas de l'Algérie)

1.313 visualizaciones

Publicado el

Atelier sur le Développement Durable,
Programme RAJE VI, Fondation Friedrich Ebert Algérie

Publicado en: Economía y finanzas
  • Sé el primero en comentar

Développement Durable : Concepts, réalité & enjeux (cas de l'Algérie)

  1. 1. DÉVELOPPEMENT DURABLE Concept, réalité, & vision Atelier RAJE VI -Tlemcen, 23 Sept. 2017 Réda ALLAL
  2. 2. Réda Allal @ reda.allal@gmail.com  0661 71 26 28
  3. 3. Développement Durable ?
  4. 4. 11 milliards à la fin du XXIe siècle
  5. 5. Comment assurer demain un accès à l’alimentation et à l’eau potable, à la santé et à l’éducation pour tous ? Comment assurer la protection de la biodiversité et lutter contre le changement climatique?
  6. 6. Définition ▪ « un développement qui répond aux besoins du présent, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs » * ▪ Le développement durable doit être à la fois économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable. Le social doit être un objectif, l’économie un moyen et l’environnement une condition. ▪ Le développement est « durable » s’il est conçu de manière à en assurer la pérennité du bénéfice pour les générations futures. * Rapport Brundtland (Our Common Future), rédigée en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement de l’ONU http://www.un.org/sustainabledevelopment/fr
  7. 7. Les 3 piliers du Développement Durable Social Insertion, exclusion, Santé des populations Economique Capacités productives Innovation et recherches Environnement Changement climatique Ressources environnementales Equitable Inégalités Solidarités Vivable Santé Environnement Viable Modes de production et de consommation
  8. 8. Autres Représentations
  9. 9. RNE 2000 SNE PNAE-DD L’agenda du développement durable 1987 1992 2015 1997 2015 2016 1992 2012 2000 - 2004 2030
  10. 10. L’Accord de Paris
  11. 11. ODD 2030 Pour que les objectifs soient atteints, chacun doit faire sa part : les gouvernements, le secteur privé, la société civile et les personnes comme vous ! http://www.un.org/sustainabledevelopment/fr
  12. 12. Quels sont les engagements pris par notre pays ?
  13. 13. Institutions algériennes
  14. 14. Gouvernance et Développement Durable ▪ Modernisation de l’administration ▪ Renforcement du système réglementaire ▪ Mise en place des systèmes de gestion (ISO 14001, OHSAS 18001, ISO 9001, ISO 26000) ▪ Évaluations environnementales ▪ Encouragement de la Recherche & développement ▪ Renforcement des relations avec les parties prenantes ▪ Tissage des réseaux d’échange ▪ Formation et sensibilisation
  15. 15. ENVIRONNEMENT
  16. 16. Gestion des déchets ▪ 91% des déchets plastiques ne sont pas recyclés ▪ Les matières plastiques prenant plus de quatre siècles à se dégrader, la majorité d'entre elles existent toujours, même sous une forme différente. Seuls 12 % ont été incinérés. ▪ Les prévisions selon lesquelles les océans contiendront plus de déchets plastiques que de poissons d'ici à 2050, statistiques les plus mentionnées, poussent à une plus grande mobilisation. ▪ Si les tendances actuelles se poursuivent, 12 milliards de tonnes de plastique joncheront les centres d'enfouissement à l'horizon 2050… C'est l'équivalent de 1 188 Tour Eiffel !
  17. 17. Qui est responsable ?
  18. 18. Valorisation des déchets ▪ « La récupération et la valorisation des déchets en Algérie, une activité de plus en plus florissante pour les entreprises du secteur, peut générer annuellement environ 38 milliards de DA », a déclaré, Karim Ouamane, le Directeur général de l’Agence nationale des déchets (AND) dans un entretien à Maghreb Emergent. ▪ Concernant les déchets ménagers, le premier responsable de l’AND a souligné que « l’Algérie en produit environ 12 millions de tonnes par an » et que « dans cette masse, les emballages représentent un peu plus de 25% ». Et de confirmer que « valoriser les déchets débouche sur la réduction de la facture d’importation de la matière vierge ».
  19. 19. FILIÈRE DÉCHETS EN ALGERIE
  20. 20. Gaspillage alimentaire Les algériens gaspillent en moyenne 500 milliards de centimes en denrées alimentaires chaque année durant le mois du ramadan http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/89913
  21. 21. Urbanisme durable
  22. 22. Curitiba, Brésil Située au sud du Brésil, Curitiba a vu sa population multipliée par 12 en 50 ans, passant de 150.000 habitants en 1950 à près de 1.8000.00 habitants en 2010. Il a donc fallu très tôt anticiper cette croissance. Les habitants de Curitiba ont donc souhaité conserver la douceur de vivre de leur cité. Ils redoutaient que le développement soit mal maitrisé comme dans d’autres mégalopoles brésiliennes telles que Rio ou Sao Paulo. Un programme d’urbanisation innovant a ainsi été mis en place afin d’associer croissance économique, développement social et protection de l’environnement.
  23. 23. Liuzhou Forest City C’est un projet unique au monde qui va voir le jour. Dans le sud de la Chine, la ville de Liuzhou bâtit un tout nouveau faubourg écolo. Plus qu’un éco-quartier, c’est en réalité une véritable cité végétale qui sort progressivement de terre. Composé d'immeubles d'habitation, de bureaux, de deux écoles, d'espaces de détente et d'un hôpital, le programme Liuzhou Forest City doit accueillir, d'ici 2020, quelque 30.000 habitants, dans un décor quasi-exclusivement végétal. Selon l'architecte, 40.000 arbres et arbustes seront plantés dans le quartier ainsi qu'un million de plantes.
  24. 24. Tafilelt, Ghardaïa 870 logements –Ville Beni-Isguen – Ghardaïa Une expérience humaine très particulière, par ses approches : sociale, urbanistique et écologique www.tafilelt.com
  25. 25. Tiferdoud,Tizi Ouzou Tiferdoud, 1500 habitants, est un exemple en matière de gestion. Le cœur historique de la commune est toujours organisé selon une structure traditionnelle, avec une place centrale réservée à la ’’Tajmaat’’, l’assemblée du village où se réunissent chaque mois les membres du comité.
  26. 26. Une centrale photovoltaïque “unique au monde” pour l’aéroport d’Oran Soliwind réalise la conception, la fourniture des équipements et l’installation d’une centrale de dernière génération sur une surface de toiture d’aéroport de 15.900 m² avec une puissance de 1,39 Megawatt crête (Mwc) Cette centrale permettra à l’aéroport d’Oran, en cours d’extension, d’économiser et de réduire ses factures d’énergie en assurant 30% de ses besoins en électricité
  27. 27. Programme national des EnR
  28. 28. Programme national des EnR https://goo.gl/ZyFHZV
  29. 29. Position de l’Algérie http://rise.esmap.org
  30. 30. SOCIAL
  31. 31. Promesse ou péril ? D’ici 2050, l’Afrique comptera 830 millions de jeunes ▪ En 2016, environ 3 800 migrants ont perdu la vie, ce qui en fait l’année la plus meurtrière pour ceux qui se hasardent à traverser la Méditerranée. La plupart savent à quels dangers ils s’exposent, mais cela ne les empêche pas de choisir le risque plutôt que de se résigner à une existence sans espoir dans leur pays. ▪ Toutes les 24 heures, sur le continent africain, près de 33.000 jeunes rejoignent les rangs des demandeurs d’emploi et près de 60 % d’entre eux viendront grossir la horde des chômeurs. ▪ Selon un rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, 70 % des personnes qui quittent leur pays à destination de l’Europe ne sont pas des réfugiés qui fuient la guerre ou les persécutions, mais des migrants économiques en quête d’une vie meilleure.
  32. 32. Egalité - Equité « À vrai dire, il n’y a pas d’égalité vraie sans liberté… Il est plus facile de comprendre et de vouloir l’égalité que de comprendre et de vouloir la liberté » Jean Jaurès, 1888
  33. 33. Index du Développement Humain - IDH Au niveau maghrébin et nord africain, l'Algérie occupe la première place (83e) devançant de loin le Maroc qui est venu à la 123e place, l'Egypte (111e), la Tunisie (97e), la Libye (102e) et la Mauritanie (157e). http://hdr.undp.org/en/2016-report
  34. 34. Société civile « L’engagement des parties prenantes en faveur d’un développement durable à long terme est plus efficace s’il est organisé comme un processus continu et propice à une démarche d’ensemble plutôt que sous forme d’un engagement isolé ou ponctuel à différentes étapes du cycle politique » * * Comité économique et sociale européen, faire de la société civile une force motrice dans la mise en œuvre du programme de développement durable des Nations Unies pour 2030, septembre 2015 Grâce aux dispositifs participatifs, l’action publique peut être plus efficace et plus en phase avec les besoins des citoyens soit directement soit par l’intermédiaire des parties prenantes
  35. 35. Société Civile ▪ Faire de la société civile une force motrice dans la mise en œuvre du programme de développement durable ▪ Favoriser les approches participatives ainsi que l’engagement effectif envers la société civile comme instrument responsable et prometteur du développement ▪ Renforcement des capacités des OSC pour une meilleure gouvernance, et une plus grande prise de conscience pour les problématiques de notre société ▪ Encourager une plus grande implication des citoyens dans le développement local de leur territoire pour favoriser la transparence des processus décisionnels, la responsabilisation des autorités et l’obligation pour ces dernières de rendre des comptes. ▪ Garantir l’autonomisation de la société civile grâce à des projets de développement durable à base communautaire et le développement d’activités génératrices de ressources (AGR) ▪ Consolider les réseaux associatifs et encourager les programmes de partenariats et d’échanges
  36. 36. ECONOMIE
  37. 37. Industrie Application du développement durable en industrie ▪ La responsabilité sociale ▪ Développement de nouveau métiers ▪ Une croissance durable ▪ Des solutions nouvelles, innovation, R&D … "loin d’être un fardeau, le développement durable est une aubaine. Sur le plan économique, c’est une chance de créer des marchés et des emplois. Sur le plan social, une chance de combattre l’exclusion. Sur le plan politique, une chance de réduire les tensions qui risquent de dégénérer en violence et donner à chacun le choix de décider de son propre avenir" Kofi Annan, 2002
  38. 38. Algérie: Une nouvelle approche économique
  39. 39. Responsabilité Sociétale
  40. 40. ISO 26000 Quels sont les bénéfices d’ISO 26000 pour NCA Rouiba ? ▪ Amélioration de l’engagement et de la motivation du personnel (Observatoire Bien- être et motivation) ▪ Programme efficace de gestion des déchets grâce au tri, au recyclage et à la récupération ▪ Réduction des émissions de gaz à effet de serre ▪ Diminution de la consommation d’eau et de sa contamination ▪ Amélioration de l’implication auprès de la communauté locale grâce aux dons, au mécénat et au parrainage d’œuvres de bienfaisance ▪ Publication d’un rapport de développement durable selon le modèle de la Global Reporting Initiative (GRI) http://www.rse-algerie.org
  41. 41. ISO 26000
  42. 42. ISO 26000 Quels sont les bénéfices d’ISO 26000 pour la SASACE ? ▪ Élaboration du premier rapport de développement durable selon le modèle de la Global Reporting Initiative ▪ Avancées dans le développement de produits d’emballage biodégradables en polyéthylène ▪ Amélioration des relations avec le personnel et les parties prenantes ▪ Amélioration de la réputation de l’entreprise ▪ Accroissement de l’avantage concurrentiel ▪ Soutien aux initiatives en faveur de la communauté telles que le renforcement de l’alphabétisation des travailleurs et de leurs familles et de l’employabilité des jeunes http://www.rse-algerie.org
  43. 43. Economie circulaire https://goo.gl/EefWSg Nardjess Mokhtari et Anis Ouazene ont lancé « l’Atelier le Printemps » qui fait des objets décoratifs uniques pour la maison. Ils réutilisent des tapis et des couvertures pour fabriquer des articles décoratifs pour la maison.
  44. 44. LAFARGE Algérie : Ambition 2020 Il est important que les ambitions développement durable 2020 engagées par le groupe Lafarge soient les ambitions de tous. Elles seront toutes déclinées localement en Algérie, ce qui nous permettra en tant que pays de contribuer à notre niveau à leurs réalisations. ▪ SANTE & SECURITE (réf. Gr: 0 accident) ▪ DIVERSITE ET COMPETENCES (réf. Gr: 35% de femmes dans des postes de direction) ▪ VOLONTARIAT ET CONTRIBUTION AUX PROJETS LOCAUX (réf. Gr: 1 million d'heure3/an de volontariat) ▪ PLAN DE CREATION D’EMPLOIS LOCAUX (Réf. Gr: création d'emplois locaux sur 75% pays) ▪ CONTRIBUER A LA CONSTRUCTION DURABLE LOGEMENT ABORDABLE ET DURABLE (Réf. Gr: 2 millions de Logements abordables) ▪ PRODUITS ET SERVICES DURABLES (Réf. Gr: 3millions d'euros/an en produits et services durables) ▪ CONTRIBUER A L’ECONOMIE CIRCULAIRE (Réf. Gr: 20% des bétons avec des matériaux réutilisés) ▪ COMBUSTIBLES NON FOSSILES (Réf. Gr: 50% de combustibles non fossiles) ▪ EMISSIONS ATMOSPHERIQUES ET CO2 (-30% d'émission C02/T de ciment) http://www.lafarge.dz/wps/portal/dz/5_2_4-ambitions-2020-Algerie
  45. 45. Un pari gagnant ? Une économie* de : ▪ 27 300 tonnes de CO2 • L’équivalent d’émission de CO2 d’une voiture qui fait 4900 fois le tour de la Terre. ▪ 1500 tonnes d’aluminium • Soit la quantité d’aluminium nécessaire à produire 770 000 vélos. *Données Unilever. Economies réalisées entre Janvier 2013 et Août 2015 au UK&I, FR, GE, AU, SZ, BE, NL, AR, BR, UY https://www.unilever.com/sustainable-living
  46. 46. Bonne GouvernanceCroissance inclusive ▪ Un développement inclusif génère une croissance économique bénéficiant à toutes les classes sociales et leur offre l’égalité des opportunités. ▪ Un système économique est inclusif : lorsque les opportunités économiques qui s’offrent aux individus sont déterminées par leurs compétences, leurs idées et leurs initiatives et non par la richesse de leurs familles, l’influence politique ou leurs connections sociales (R. Levine, 2011) Stimuler l'innovation et attirer l'investissement Revenu et possibilités d'emploi pour la grande majorité Une classe moyenne croissante et de plus en plus prospère Une demande intérieure plus durable
  47. 47. Croissance inclusive
  48. 48. Innovation frugale : Faire plus avec moins !
  49. 49. Agriculture ▪ Il y a, par exemple, un secteur que l’Afrique doit prioriser, à savoir celui de l’agro-industrie, dont le potentiel est pratiquement illimité. Selon la Banque mondiale, l’agriculture et l’agro-industrie africaines pourraient atteindre une valeur de mille milliards de dollars EU d’ici 2030. ▪ « L’amélioration de l’agriculture et du secteur de l’agroalimentaire africain signifie des recettes plus élevées et des emplois supplémentaires. Cela permet également à l’Afrique de se mesurer à la concurrence internationale. À ce jour, le Brésil, l’Indonésie et la Thaïlande exportent chacun plus de produits alimentaires que tous les pays de l’Afrique subsaharienne réunis. Cela doit changer » * * Jamal Saghir, Directeur du développement durable de la Banque mondiale pour la région de l’Afrique
  50. 50. Agriculture en Algérie Les initiatives visant à intensifier la production et à accélérer la modernisation du secteur agricole algérien en alliant mesures gouvernementales et capitaux du secteur privé commencent à porter leur fruit. Le programme Felaha 2019, lancé par le MADRP en juin 2016, vise à alléger la facture des importations alimentaires pour la faire passer de 9,3 milliards de dollars en 2015 à 2 milliards de dollars d’ici à 2019. Le gouvernement mise sur l’amélioration de sa production intérieure en ciblant l’irrigation et la mécanisation. https://goo.gl/2C4iwZ Programme FELAHA 2019 ▪ Investir pour la sécurité alimentaire, améliorer la qualité, diversifier et valoriser les produits locaux. ▪ Développer le système d’irrigation : les superficies irriguées seront doublées pour atteindre, à l'horizon 2019, 25 % des terres cultivées soit 2 millions d’hectares à l’irrigué. ▪ Promouvoir la mécanisation de la production pour pallier le manque de main-d’œuvre agricole ▪ L’augmentation de la productivité dans les filières stratégiques : céréales, viandes rouges, laitages et les légume, … ▪ Développement des infrastructures ▪ Favoriser la transmission des savoir-faire et la R&D
  51. 51. Quel modèle de Développement agricole ? Pour un développement responsable !
  52. 52. Pour une agriculture responsable ▪ Protection des terres agricoles ▪ Préservation des ressources en eau ▪ Mise en œuvre d’un système d’enregistrement et de suivi ▪ Interdiction des OGM et préservation des semences autochtones ▪ La maîtrise des intrants agricoles ainsi que des effluents et des déchets produits par l’exploitation ▪ La mise en œuvre de pratiques culturales permettant la préservation des sols et limitant les risques de pollutions
  53. 53. Agroécologie http://agroecologie-algerie.orghttp://djanatualarif.net
  54. 54. R20 Med Oran
  55. 55. Valorisation des produits du terroir http://etniz.net
  56. 56. MOOC “Devenir entrepreneur du changement” À propos de ce cours : ▪ Ce cours est conçu pour accompagner toutes les personnes qui veulent avoir un impact positif dans la société, mais qui ne savent pas comment agir. ▪ Quel que soit votre âge ou votre formation académique, ce cours vous aidera à trouver la voie qui vous correspond pour faire bouger les lignes ! Vous apprendrez comment passer de l’envie à l’idée, et de l’idée à l’action. https://www.coursera.org/learn/entrepreneur-changement
  57. 57. MOOC : Aller plus loin avec son Asso http://moocasso-animafacavise.strikingly.com
  58. 58. https://goo.gl/KV8ULp
  59. 59. Pour conclure…
  60. 60. Sommes nous prêt pour couper les vannes ?
  61. 61. Quels inspirations pour notre avenir ?
  62. 62. Les défis de Algérie … ▪ Mettre en œuvre et suivre la stratégie nationale pour l’environnement dans une conjoncture économique critique ▪ Valoriser et développer le capital humain et éliminer les inégalités hommes-femmes ▪ Assurer l’éducation à l’environnement et au développement durable tout au long de la vie, pour la transition écologique ▪ Impliquer toutes les parties prenantes et encourager toutes les initiatives citoyennes positives ▪ Développer un nouveau modèle économique à croissance inclusive indépendant des hydrocarbures ▪ Soutenir la R/D et intégrer le développement durable dans les stratégies d’innovation des entreprises nationales ▪ Réduire le creuset social, favoriser l’équité sociale et la transparence dans la gouvernance ▪ Développer la micro-économie en favorisant l’accès au financement et l’essor des micro-entreprises, ainsi que le développement rural ▪ Assurer notre sécurité alimentaire en développant une agriculture moderne, productive, et responsable

×