Se ha denunciado esta presentación.
Se está descargando tu SlideShare. ×

La veille de red guy du 15.05.13 - ils ont osé...

Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Anuncio
Cargando en…3
×

Eche un vistazo a continuación

1 de 33 Anuncio

Más Contenido Relacionado

Presentaciones para usted (20)

A los espectadores también les gustó (20)

Anuncio

Similares a La veille de red guy du 15.05.13 - ils ont osé... (20)

Más de Red Guy (18)

Anuncio

La veille de red guy du 15.05.13 - ils ont osé...

  1. 1. Au menu cette semaine • L’actu mise à nu : – O2 suit les traces de Niel – Paris pratique le crowdsourcing – Coup de sonde sur le respect des données personnelles • Point de vue : Ils ont osé… • Innovations et tendances : – Je est un autre… – Hommage à la communication – Shigeru Ban fait des émules
  2. 2. L’actu mise à nu
  3. 3. O2 suit les traces de Niel • L’opérateur de télécom anglais O2 vient de rediriger son initiative Think Big, lancée en 2008, qui visait à impliquer les écolier dans des projets d’intérêt général. Elle s’attachera désormais à former 3.000 lycéens chaque année à la programmation informatique. • Ce projet doit leur permettre d’acquérir une compétence utile et en faire de futurs acteurs de l’économie numérique plutôt que des utilisateurs passifs.
  4. 4. Paris pratique le crowdsourcing • La Ville de Paris va lancer un concours pour trouver des solutions innovantes en matière de mobilité. • Intitulée Moov’ In The City, cette initiative vise à stimuler la production de sites et applis qui simplifieraient les déplacements quotidiens des Parisiens et des visiteurs de la capitale. • Lancé avec la participation de la SNCF, de la RATP ou de Vélib’, ce concours est doté de plus de 25.000 € de prix. Cliquer sur l’image pour s’inscrire
  5. 5. Coup de sonde sur le respect des données personnelles • La CNIL et 17 de ses homologues du monde entier ont coopéré pour la 1ère fois dans le cadre d’un internet sweep day. Un coup de balai concernant les 4.000 sites privés ou publics les plus visités. Il visait à mesurer la transparence et le degré d’information des internautes sur la gestion de leurs données personnelles par ces sites ou leurs partenaires. • Résultats (et amendes…) cet été. Etape suivante : la porosité occulte entre ces sites et les données issues des réseaux sociaux.
  6. 6. L’œil de Red Guy sur le respect des données personnelles • Le big data, c’est comme les gaz de schiste : sa valeur économique fait oublier les dégâts qu’il peut causer. Or le respect des informations confiées, consciemment ou inconsciemment, par les internautes aux sites et réseaux sociaux qu’ils ont fréquentés sera un des points les plus critiques de l’évolution du web. • Déjà, de nombreux comportements « déviants » sont observés : clics sur des pubs jugées sans intérêt « pour obliger les marques [polluantes] à payer », désinstallation d’applis jugées espionnes, mise en place d’anti-pubs, nettoyage régulier des cookies, etc. • Ce ne sont guère que des actes de défense, voire de vengeance, de la part de gens estimant que le respect de leur vie privée est bafoué. Sans doute serait-il bon de les entendre pour s’éviter la sanction agaçante mais inévitable : des
  7. 7. Point de vue : Ils ont osé…
  8. 8. Heureusement, les temps changent… • Les temps changent et la pub suit le mouvement (même si son rôle est théoriquement de l’anticiper)… • Avant certaines prises de conscience positives ayant accompagné l’histoire du siècle précédent, la publicité, bien souvent sous couvert d’humour un peu cynique, jouait sur des registres peu glorieux voire très douteux…
  9. 9. Petit florilège des pubs osées • Red Guy propose dans la veille de cette semaine un périple non exhaustif au pays des pubs les plus osées du XXème siècle Sexisme Tabac Alcool Racisme Armes Enfants
  10. 10. Kellogg’s et les vitamines • « Plus une femme travaille dur, plus elle a l’air jolie » • Il n’est pas sûr que cet argument fasse mouche en 2013, d’autant que le travail dont il s’agit est le travail ménager… • Le mécanisme : – Vendre au mari le bénéfice des vitamines sur sa femme – Sa femme travaillera plus – Sa femme sera plus mignonne • No comment…
  11. 11. Tipalet et les femmes • « Soufflez-lui au visage et elle vous suivre partout » • Réservée aux hommes, instrument de domination de l’époque, la cigarette est ici mise en scène par Tipalet comme moyen de séduction. • Le visuel illustre parfaitement la phrase d’accroche, tant la femme semble envoutée par la fumée qu’on lui souffle au visage. • Pas sûr que dans la vraie vie, ça se passe aussi bien…
  12. 12. Pub niveau… caniveau • « Maintenez-la à sa place… » • La symbolique de la domination par excellence : une femme nue allongée sur le sol devant une chaussure. • Ce sol, c’est apparemment sa place, sans doute une référence toujours très élégante aux travaux ménagers, qui semble être son apanage. • Mécanisme : – Offrez-lui des chaussures – Elle sera contente et ne vous ennuiera plus
  13. 13. Camel et les docteurs • « Les médecins fument plus de Camel qu’aucune autre cigarette » • L’industrie du tabac savait faire preuve de créativité et Camel en est la parfaite illustration, jusqu’à transformer ses principaux détracteurs présumés en de redoutables prescripteurs, « à l’insu de leur plein gré », peut-on supposer... • Si mon médecin fume des Camel, alors pourquoi pas moi ?…
  14. 14. Le Père Camel • « Deux façons de dire : Joyeux Noël, bonnes bouffées… » • Autre façon, encore plus cynique, de vendre le même produit... • Quand il s’agit de séduire, les Américains n’y vont pas avec le dos de la cuiller : Camel (décidément) est allé jusqu’à utiliser le Père Noël, personnage mythique de l’univers des enfants, pour vendre aux adultes des cigarettes…
  15. 15. Marlboro et l’enfant prescripteur • (Gauche) « Avant de me gronder, Maman… tu devrais peut-être allumer une Marlboro » • (Droite) : « Chouette, Maman, tu vois que tu l’apprécies ta Marlboro » • Un pas de plus dans le cynisme avec ces deux publicités reposant sur le même mécanisme : faire de l’enfant (souvent à l’origine du courroux de sa maman) le prescripteur de la pause Marlboro, présumée apaisante...
  16. 16. La collective de la bière • Heureusement, la loi Evin est passée par là… • Cette publicité qui semble remonter à très loin vendait le bénéfice nourricier de la bière. • L’argument en lui-même peut nous laisser sceptique et on se dit volontiers que les publicitaires de l’époque auraient pu plancher un peu plus à fond… ou réduire leur dose en matière de mousse. • Quant à l’utilisation d’un bébé…
  17. 17. Un Cointreau et ça repart ! • Soit la notion de responsabilité n’était pas au centre des préoccupations des marketeurs d’alors, soit l’environnement culturel était plus permissif. Mais quand même !... • L’association visuelle Cointreau / voiture fait tiquer aujourd’hui, mais la phrase d’accroche est on ne peut plus explicite : • « Ne prenez jamais la route aussitôt après un bon repas sans un petit verre de Cointreau ».
  18. 18. Ricard et les Cheminots • Même esprit que la publicité précédente. • Si cette publicité a certainement pu en convaincre de se mettre au Ricard, elle a dû par la même occasion inciter un grand nombre de gens à passer sur un autre mode de transport. • A moins qu’elle n’ait contribué à la ponctualité des trains…
  19. 19. Van Heusen et l’ethnocentrisme • « 4 hommes sur 5 veulent des chemises Oxford… dans les nouveaux styles Van Heusen » • L’interprétation est assez transparente : il n’y a qu’un noir pour ne pas savoir ce qui est chic à porter. • L’approche, heureusement impensable de nos jours, joue avec les bas instincts d’une Amérique qui vit encore au rythme de la ségrégation raciale.
  20. 20. Fairy, ce n’est pas un conte de fées • « Pourquoi ta maman ne te lave-t- elle pas avec du savon Fairy ? » • Même pataugement dans une idéologie raciale douteuse. • Cette publicité utilise l’innocence et la candeur d’un petit garçon blanc pour faire passer un message clairement raciste.
  21. 21. Daisy et les enfants • « De sept à dix-sept ans… Daisy va rendre votre Noël mémorable ». • Même si le rapport aux armes à feu est bien différent en France par rapport aux Etats-Unis, on reste choqué de voir qu’un fabricant d’armes pouvait faire la promotion de carabines à destination d’enfants/adolescents pour Noël… • Avec les tueries à répétition, pas sûr qu’une marque puisse – ou ait intérêt à – retenter l’expérience.
  22. 22. Enfants sous Cellophane • « Les bonnes choses sont deux fois meilleures dans la Cellophane » • L’utilisation des enfants dans la publicité pose toujours un problème. • En l’occurrence, choisir des enfants pour représenter la conservation nous parait aujourd’hui très douteuse tant les histoires de bébés congelés ou même les auto-strangulations avec la tête dans un sac en plastique sont présents dans la mémoire collective.
  23. 23. L’effet délétère de l’environnement culturel • Sorties de leur contexte socio-culturel, ces publicités sont atrocement choquantes. On a du mal à imaginer que les marques en question aient eu recours avec autant de légèreté au sexisme, au racisme ou aux enfants pour mieux vendre ? • Mais la période n’est plus la même et il est évident que l’évolution des mentalités et les prises de consciences successives ont favorisé l’émergence d’une publicité moins embarrassante.
  24. 24. Qui sera le ringard des regards de demain ? • Mais peut-on préjuger de ce que les générations prochaines penseront des nos efforts en communication ? • Déjà, notre CV n’est pas vierge. Qui soutiendra l’idée malheureuse de Poweo (Chabal mettant les doigts dans une prise de courant) ou les débiles qui ont créé une émeute en voulant distribuer des billets de banque ? Sans compter les inanités qui passent inaperçues sur le web… • Nos publicités sont en principe plus responsables et plus créatives. Mais bien malin qui peut prédire le regard rétrospectif que la morale de demain portera sur ce qui nous semble très « politiquement correct ».
  25. 25. Innovations et tendances
  26. 26. Je est un autre… Cliquez sur l’image pour voir la vidéo • Yahoo Japon vient de lancer une appli, Face stealer, qui permet à chacun de prendre le visage d’un(e) ami(e), d’une célébrité (Marilyn, Obama…) ou même d’un animal. Amusant, mais encore très rudimentaire…
  27. 27. Hommage à la communication Cliquez sur l’image pour voir l’article • Hello! est un espace dédié à la communication monté dans l’enceinte de le Stockholm Fair. Cette cathédrale moderne entièrement faite de papier a été sponsorisée par le papetier finlandais Stora Enso.
  28. 28. Shigeru Ban fait des émules Cliquez sur l’image pour voir l’article • Les pop up stores sont à la mode. Conçu par l’agence polonaise Mode:lina pour les montres suédoises Triwa, celui-ci joue l’économie : la structure est en tubes de carton, comme le Centre Pompidou Metz de Shigeru Ban.
  29. 29. Index des liens • O2 suit les traces de Niel : http://www.wired.co.uk/news/archive/2013- 05/3/o2-think-big-schools • Paris pratique le crowdsourcing : http://moovinthecity.com/ • Coup de sonde sur le respect des données personnelles : http://www.cnil.fr/linstitution/actualite/article/article/journee-daudit-en-ligne- a-la-cnil-les-250-principaux-sites-informent-ils-suffisamment-les-inte/ • Je est un autre… : http://www.gizmodo.fr/2013/03/19/changer-visage-face- stealer.html • Hommage à la communication : http://www.thecoolhunter.net/events • Shigeru Ban fait des émules : http://plusmood.com/2012/11/tube-tank- triwa-pop-up-store-modelina-architekci/
  30. 30. La semaine prochaine

×