Plan d'action Fing 2016

4.942 visualizaciones

Publicado el

Programmes et projets de la Fing en 2016

Publicado en: Internet
  • Sé el primero en comentar

Plan d'action Fing 2016

  1. 1. DES IDÉES NEUVES ET ACTIONNABLES POUR ANTICIPER LES TRANSFORMATIONS NUMÉRIQUES FING.ORG / INTERNETACTU.NET
  2. 2. Systèmes et stratégies des lieux partagés LES EXPÉDITIONS SOFTPLACE Imaginer l’école pour tous à l’ère numérique FUTUREDUC Pour une rétroingénierie sociale des systèmes techniques NOSSYSTÈMES Le cycle annuel de prospective - Thème 2016 : “Think small” QUESTIONS NUMÉRIQUES Le média de référence et le réseau de veille INTERNETACTU Explorer les réalités de l'empowerment ("capacitation") à l'ère numérique CAPACITY Partager le pouvoir des données avec ceux qu’elles concernent MESINFOS Développer et diffuser la "culture de la donnée" INFOLAB L’individu au travail dans une société numérisée DIGIWORK PROSPECTIVE Marier concrètement transition numérique et transition écologique TRANSITIONS2 “L’humain au défi du numérique” CHAIRE CHAIRE RECHERCHETHINK/DO TANK
  3. 3. ÉDITO L’action de la Fing en 2016 s’organise tout entière autour d’une ambition : jouer un rôle transformateur réel, concret, mais aussi utile à la société. Cette ambition s’exprime à la fois dans les sujets traités et dans les modalités de l’action. Au travers du programme Transitions2, la Fing poursuit et amplifie le travail engagé en 2015 sur la transformation des grands systèmes, les “transitions”. Elle en fait un grand programme, multiforme, international, très coopératif, au service d’une ambition : mettre la puissance transformatrice du nu- mérique au service de la transition écologique. Dans le même temps, la Fing continue de creuser le sillon des “data”, ces données qui sont tout sauf “données” et que nous traitons, nous, comme des objets de pouvoir : en cherchant à distribuer plus largement la culture de la donnée (Infolab), en redistribuant aux gens les données qui les concernent (MesInfos), en travaillant à rendre intelligibles les systèmes décisionnels qui s’appuient sur elles (Nos- Systèmes). Les données peuvent être immatérielles, ces projets ne le sont pas : les premiers Infolabs existent aujourd’hui, par exemple à Grenoble, et le projet MesInfos passe en 2016 en phase pilote, porté par de très grands acteurs économiques. Alors que personne, ou presque, ne parlait des transformations du travail à l’ère numérique, Digiwork a défriché le terrain en 2013-2014 et ses travaux sont aujourd’hui repris partout. La Fing passe donc aux travaux pratiques, au sein de grandes entreprises, ou, au travers du projet “Musette”, auprès des indivi- dus que nous voulons remettre en position de maîtrise de leur mobilité professionnelle. Enfin, la Fing trace des perspectives de long terme, à la fois en prenant du recul (sur l’empowerment avec Capacity, sur l’humain avec la chaire “L’humain au défi du numérique”) et… en prenant de l’avance, avec son cycle de prospective Questions Numériques comme avec l’expédition “NosSystèmes”. Nous vous proposons donc de vivre ensemble une année dense et diverse, où l’action nourrit la ré- flexion et réciproquement, où le sens reste toujours au contact du terrain, et où la surprise, le plaisir, la découverte, vous attendent à chaque étape. PHILIPPE LEMOINE, PRÉSIDENT DANIEL KAPLAN, DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL
  4. 4. PROSPECTIVE : EXPLORER LES FUTURS .1 La Fing s’est dotée d’une capacité de veille et de réflexion prospective unique dans le monde francophone. LE CYCLE ANNUEL DE PROSPECTIVE - THÈME 2016 : “THINK SMALL” A l’intersection des innovations techniques, des mutations économiques et des transformations sociales, quelles grandes «Questions Numériques» mar- queront-elles les années à venir ? Quelles émergences puissantes, quelles opportunités transformatrices, quelles ruptures faut-il déjà anticiper ? “Questions Numériques” est à la fois : > Un processus unique de prospective créative et collaborative, délibéré- ment tourné vers les ruptures et les discontinuités, > Un outil et une méthode au service des réflexions stratégiques des orga- nisations. En 2016, Questions Numériques s’intéressera au pouvoir et à la place du “pe- tit” : l’individu “empoweré” et/ou enserré dans les data, la startup “disrup- tive” et/ou tenue par les plateformes, les utopies/alternatives ascendantes ou pair à pair, le réseau ou le passage à l’échelle, etc. LE MÉDIA DE RÉFÉRENCE ET LE RÉSEAU DE VEILLE Une analyse unique sur les signaux faibles et les tendances lourdes, avec des articles de fond sur InternetActu et une synthèse de la veille sur A Lire ailleurs. Plus de 150 000 lecteurs par mois. Partenaires : LeMonde.fr (depuis 2008) et Rue89. http://reseau.fing.org/ qntransitions www.internetactu.net alireailleurs.tumblr.com
  5. 5. LES EXPÉDITIONS : DES IDÉES NEUVES ET ACTIONNABLES .2 Sur un thème au croisement entre mutations économiques, transformations sociales et innovations technologiques, les expéditions de la Fing : > Réunissent les meilleurs innovateurs et les grands acteurs du domaine > Repèrent les pratiques, les projets, les acteurs qui transforment le paysage > Identifient, scénarisent et aident à concrétiser de nouvelles pistes d’innovation > Initient des projets innovants, des preuves de concept, des expérimentations. FUTUREDUC : IMAGINER L’ECOLE POUR TOUS À L’ÈRE NUMÉRIQUE L’objectif consiste à faire émerger des visions partagées et originales du futur de l’école pour tous dans le monde francophone (France, Suisse, Canada). L’ambition est de se doter d’une prospective action sur le sujet de l’éducation en s’attachant à travailler avec les communautés éducatives (enseignants, élèves, parents, chefs d’établissement, éditeurs, innovateurs,…). Avec le soutien du Ministère de l’Education Nationale, Région Ile de France, SNE SOFTPLACE : SYSTÈMES ET STRATÉGIES DES LIEUX PARTAGÉS SoftPlace explore les mutations des lieux induites par les dynamiques numé- riques, avec une focale particulière sur les lieux partagés et ouverts aux pu- blics. Elle s’appuie sur des territoires pilotes, urbains et ruraux : le 19e arron- dissement de Paris, le territoire d’Euroméditerranée à Marseille, et le Pays de Guéret et la Lozère, en partenariat avec la Fabrique des Territoires innovants. NOSSYSTÈMES : “POUR DES SYSTÈMES TECHNIQUES INTELLIGIBLES” NosSystèmes se fixe pour objectif de rendre les systèmes techniques (pro- grammes, automates, modèles…) plus intelligibles - au profit du dialogue et de la négociation entre les utilisateurs, les systèmes techniques et ceux qui les créent ou les exploitent. L’attention se tournera vers les connaissances et les décisions qui sont prises à partir de ces données : «loyauté des algorithmes», éthique et lisibilité des programmes, pertinence et ouverture des modèles… Dans une démarche qui mettra aussi à contribution le design, il s’agira de res- taurer ou développer la confiance ; améliorer la qualité des modèles et des dé- cisions ; mieux impliquer les utilisateurs dans les décisions qui les concernent ; et ouvrir de nouvelles perspectives aux innovateurs. www.reseau.fing.org/ softplace www.reseau.fing.org/ futureduc
  6. 6. #Données personnelles • #Capacitation • #Self Data • #Expérimentation THINK/DO TANK: ENGAGER LES TRANSFORMATIONS .3 Sur des terrains d’innovation émergents, incertains et à fort effet de levier, les «campagnes» ont pour objectif de mettre un sujet à l’agenda, d’engager le mouvement et d’inviter à l’action : > En rassemblant les acteurs concernés > En aidant à explorer les options pratiques > En produisant des guides et des outils > En engageant des expérimentations. MESINFOS : PARTAGER LE POUVOIR DES DONNÉES AVEC CEUX QU’ELLES CONCERNENT MesInfos explore le potentiel et les conditions de succès du “Self Data”: et si, demain, chaque individu disposait du pouvoir d’exploiter et partager ses propres données personnelles, sous son contrôle et à ses propres fins : pour mieux se connaître, prendre de meilleures décisions, se faciliter la vie, etc. ? Deux projets rattachés : > Le Pilote : faire de 2016 l’an I du Self Data. En prenant part à un projet pilote unique au monde, nous vous proposons de faire partie des pionniers de la prochaine révolution numérique, celle grâce à laquelle les individus prendront le contrôle de leurs données, au bénéfice d’une nouvelle relation de confiance et de service. > MesInfos Santé : Poser les bases d’un “Blue Button” à la française. Depuis 2011, plus de 100 millions d’Américains peuvent accéder à leurs données médicales en cliquant sur un même «Blue Button». La France annonce la même intention. MesInfos Santé propose d’imaginer ensemble les conditions d’expérimentation, puis de déploiement, du «Blue Button à la française». DIGIWORK : L’INDIVIDU AU TRAVAIL DANS UNE SOCIÉTÉ NUMÉRISÉE Le numérique transforme la façon dont les individus travaillent et les entre- prises fonctionnent. Les nouvelles pratiques de travail, la pluri-activité qui se développent en appellent à de nouveaux cadres de dialogue collectif, de régu- lation, d’un côté ; à de nouvelles formes de gestion du parcours et de la trajec- toire professionnels de l’autre. Après deux années de veille et de diagnostic, la Fing accompagne le développement de plusieurs projets autour des mobilités professionnelles (la “Musette”), du dialogue social et de l’accélération de pro- jets innovants. Trois projets rattachés : > La Musette : le support mobile, personnel et communautaire des mobili- tés professionnelles du XXIe siècle > Nouvelles pratiques de travail, nouveaux usages de dialogue > Le transformateur : accélérateur de projets numériques qui changent les façons de travailler. #Travail • #Mobilité • #Parcours professionnels • #Individu • #Capacitation http://mesinfos.fing.org
  7. 7. INFOLAB : DÉVELOPPER ET DIFFUSER LA «CULTURE DE LA DONNÉE» L’infolab est un dispositif collaboratif dédié à la compréhension, la manipula- tion et l’exploration de données. Open Data, Big Data, Small Data, Self Data... : trop peu d’acteurs sont aujourd’hui capables de tirer pleinement parti des données. Avec les Infolabs, nous souhaitons­­­: > Redistribuer au plus grand nombre un pouvoir d’agir avec et sur les don- nées > Développer un écosystème riche et ouvert plutôt que des expertises en vase clos > Favoriser une appropriation large par l’ensemble du tissu économique, mais aussi associatif, social et solidaire, public… et les citoyens eux- mêmes. Trois projets rattachés : > Infolab Citoyen > Infolab Organisations > Conférence internationale “Data literacy” (sous réserve) www.infolabs.io #Données • #Open Data • #Utilisation • #Formation UN CYCLE DE PROSPECTIVE-ACTION AU SERVICE DES TRANSITIONS NUMÉRIQUE ET ÉCOLOGIQUE Transitions2 entend mettre la puissance transformatrice du numérique au ser- vice de la transition écologique. Ce programme à vocation internationale se matérialise par : > Une plateforme collaborative qui réunit les acteurs, les projets, les connaissances, les outils, les méthodes et les imaginaires qui font le lien entre les deux transitions > Une communauté d’acteurs, organisations et individus > Des «Défis», projets collectifs thématiques orientés vers l’action. Défis rattachés (d’autres viendront s’y ajouter ou s’y substituer au cours de l’année) : > “Ecology by design“ (avec le Cigref) > “Agir Local“ > “Open Models for Sustainability“ (avec Without Model) > “Mobilités Actives“ (avec le Club des villes et territoires cyclables) > “Respire ta ville” (avec le Réseau français des Villes Santé de l’OMS) www.transitions2.net
  8. 8. RECHERCHE .4 CHAIRE “L’HUMAIN AU DÉFI DU NUMÉRIQUE” Cette chaire de recherche du Collège des Bernardins (Paris) est consacrée à une réflexion associant des chercheurs et des praticiens du numérique d’une part, des philosophes, anthropologues, théologiens, sociologues, écono- mistes d’autre part, pour cartographier les principaux éléments de la culture numérique et surtout les principaux impacts sur l’Homme et la société. Il s’agit ensuite d’élaborer ensemble un cadre de pensée qui permette de concevoir le développement des technologies numériques comme un progrès pour l’homme, et non comme un risque de négation de son humanité, un cadre per- mettant de faire naître un humanisme numérique. La chaire est co-présidée par Milad Doueihi, professeur à l’université Paris-Sor- bonne, et Jacques-François Marchandise, directeur de la recherche et de la prospective de la Fing. CAPACITY : L’EMPOWERMENT EN QUESTIONS Le projet Capacity questionne le potentiel de la société numérique à distri- buer plus égalitairement les capacités d’agir - ou “empowerment”. De par la confrontation d’approches scientifiques pluridisciplinaires, il cherche à quali- fier et à vérifier les bénéfices attendus de démarches qui visent délibérément à favoriser l’ouverture, la contribution, les communautés apprenantes. Il s’arti- cule autour de 3 grandes thématiques : «Trajectoires et conditions d’apprentis- sage», «Innovation ascendante» et «Dynamiques territoriales». Le projet Capacity est un projet de recherche soutenu par l’ANR qui associe la Fing, Telecom Bretagne et l’Université Rennes 2. Capacity L’HUMAIN AU DÉFI DU NUMÉRIQUE http://reseau.fing.org/ groups/profile/160547/ capacity http://tinyurl.com/huma- nitesnumeriques

×