Adverbe
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Adverbe

el

  • 2,394 reproducciones

A good summary of French grammar about adverbs

A good summary of French grammar about adverbs

Estadísticas

reproducciones

reproducciones totales
2,394
reproducciones en SlideShare
2,288
reproducciones incrustadas
106

Actions

Me gusta
0
Descargas
32
Comentarios
0

3 insertados 106

http://arabeclassique.forumactif.com 63
http://frenchbynature.canalblog.com 40
http://science.skytopic.org 3

Accesibilidad

Categorias

Detalles de carga

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Derechos de uso

© Todos los derechos reservados

Report content

Marcada como inapropiada Marcar como inapropiada
Marcar como inapropiada

Seleccione la razón para marcar esta presentación como inapropiada.

Cancelar
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    ¿Está seguro?
    Tu mensaje aparecerá aquí
    Processing...
Publicar comentario
Edite su comentario

Adverbe Presentation Transcript

  • 1. L’adverbe 
    De tout cela, j’ai les souvenirs les plus platement maussades, les plus mortellement ennuyeux.
  • 2. L’adverbe est toujours invariable. L’adverbe représente l’un des thèmes les plus interessants dans l’étude de la grammaire de toutes les langues. Son importanceestdûeaufaitqu’ilmodifie le verbevariantainsi le sens de la phrase.L’adverbepeutaussimodifier un autreadverbeou un adjectif.Le nombre d’adverbes en françaisestassezélevé. 
  • 3. PLACE DES ADVERBES: Il n’existe pas de règles absolues sur la place de l’adverbe dans la phrase car du point de vue syntaxique, sa caractéristique principale est justement sa mobilité. Les adverbes courts sont moins mobiles et sa place dépend aussi des intentions des locuteurs. En général la place de l’adverbe est régie par l’euphonie. D’unemanièregénéralel’adverbe se place après le verbe.Ex: On rencontre parfois de grandes intelligencesOn peut trouver partout des occasions de faire le bien.Nousvivonsici.Le soirtomberabientôt. Lorsque l’adverbe modifie le sens d’un adjectif ou d’un autre adverbe, il se place immédiatement devant celui-ci.Ex: Il est très élégant.Marie parletropvite.Vous devez manger très lentement. Voilà une personne très douce
  • 4. Avec un verbe, l’adverbe ne précède toujours immédiatement le verbe ou ses pronoms personnels conjoints, avec l’infinitif la négation entière se place avant.Ex : Je ne parle pas allemand. Je t’ordonne de ne pas sortir. Les adverbes exclamatifs e interrogatifs se placent en tête de la phrase.Ex : Quand finirez-vous les examens ? Quelques fois pour mettre en relief l’adverbe ou pour des raisons de rythme, il se place en tête de la phrase.Ex : Lentement, le sous-marin s’enfonça dans la mer. Cependantauxtempscomposés, contrairement à l’espagnol, l’adverbeestsouvent intercalé entre l’auxiliaire et le participe:Ex: J’aitropmangéIl n’est pas encore arrivéNous avons déjà fini.Tu as beaucoup maigri.
  • 5. CLASSE DES ADVERBES: Adverbes de temps:Ils soulignent les valeurs temporelles ou aspectuelles du verbe qu’ils accompagnent. Ils répondent à la question Quand ? Les uns situent les faits par rapport au moment où l’on parleLes plus employés sont les suivants: Hier, avant-hier, demain, après-demain, aujourd’hui, bientôt, tôt, tard, souvent, longtemps, toujours, autrefois, encore, déjà, parfois, quelquefois, maintenant…Ex: Mon cousin ira bientôt chez Louise.Il rentretard chez lui.Autrefois on faisait des veillées chez nous.Il arrive parfois des erreurs. D’autres situent les faits par rapport à un autre point de repère que le moment ou la parole : alors, depuis, auparavant.., D’autres encore s’accomodent des deux points de vue parfois avec des nuances de sens : déjà, encore, quelquefois…
  • 6. Quelques locutions adverbiales:Tout à l’heure (dentro de poco, luego)Tout de suite (en seguida)Tout à coup (de repente) Notes à tenir en compte: *ilestintéressant de remarquerl’équivalent en espagnol des adverbessuivants: Hiermatin Ayer por la mañanaHiersoir Ayer por la tardeDemainmatin Mañana por la mañanaDemainsoir Mañana por la tarde *L’espagnolmet de préférencel’adverbeaucommencement de la phrase, le françaisn’adoptejamaiscettesolution.Ex: Il me téléphone toujours à une heure. (Siempre me llama por teléfono a la una.) * Ne pasconfondre la traduction de siempreet siempre quequi se traduit par toutes les fois que.Ex: Toutes les foisqu’il me téléphone, il le fait à une heure. (Siempre que me llama por teléfono, lo hace a la una.) * Se rappelerqu’avecl’adverbejamaisonsupprime le secondterme de la négation.Ex.: Nous ne parlons jamais de notre travail. * Attention à la place de la négationdans: pasencore, pasdemain, pasici…Ex.: Iln’apasencorefini.
  • 7. Adverbes de lieu:Ils répondent à la question Où ?* Ici, là:Dans la conversation de tous les jours, la distancequi existe entre ces deuxadverbesestparfois inexistente. Onditaussi bien vienslà que viensici.Quandon indique un objettoutprès de celuiqui parle onditaussi bien ici que là.Ex: Ne t’assieds pas là, assieds-toi plutôt ici.Oùsontmes lunettes? Ellessontlà (nous devrions dire, ellessontici.) * En et Ysontparfois des adverbes de lieu. En indique toujoursl’origine et Y les autres cas.Ex.: Il adore la Suisse, il y passe l’été, mais il en reviendra bientôt. * Dedans, dehors, devant, derrière, dessus, dessous, partout…Ex.: Passe devant, je marcherai derrièreIlfait un froid à nepasmettre le nezdehors, heureusementqu’ilfait bon dedans. * Locutions adverbiales:En haut, en bas, à droite, à gauche, en avant, en arrière, dedans, au-dehors, quelque part…
  • 8. Adverbes de manière:Ils répondent souvent à la question Comment ?* Ceux formés à l’aide du suffixe –ment-La formation en ment est très vivante et on peut construire presque librement des adverbes en –ment sur le féminin des adjectifs, comme: bêtement, mêmement, bonnement…Ex: Il est tombé bêtement et il s’est cassé un bras. Note: françaisfamilier: C’estvachement bon! (pour dire très bon.) Il ne faut pas les confondre avec les noms enent. Variables.Ex. Les hurlements du chien déchiraient tristement la nuit. L’adverbe formé avec l’adjeticf en :Ent : s’écrit emment. Ex: décent, décemmentAnt : s’écrit amment. Ex: vaillant, vaillamment. Certains adverbes en ument prennent un accent circonflexe sur l’u, d’autres n’en prennent pas.- assidûment, congrûment, sûrement… *Adverbes d’aspect concernant : - un fait répété (de nouveau) - un fait récent (à peine, aussitôt) - un fait imminent (bientôt) - un fait qui dure (longtemps) - un fait qui se réalise après un délai (enfin)
  • 9. Adverbes marquant une relation logique:Relation positive, de cause à conséquence (donc)Relation négative d’opposition (cependant)Ex : Elle est intelligente, cependant elle est méchante.
  • 10. Adverbes de quantité:Beaucoup, peu, trop, très, assez, moins, plus, aussi, presque… Ne pas confondre pas du tout, avec pas complètement.Ex. : Il n’a pas du tout fini son travail( Ha dejado su trabajo sin terminar) Il n’a pas complètement fini son travail(Le falta un poco por terminar). Adverbes d’interrogation:Ils servent à interroger sur le temps, la manière, la cause, le lieu, la quantitéEx : Quand se sont-ils fâchés ? Comment avez-vous fait cela ? Où habitez-vous ? Combien ça coûte ? D’où venez-vous ?  Adverbes d’opinion et les modalisateurs :Les adverbes oui, si, non jouent le rôle d’une phrase entière, spécialement dans les réponses aux questions :Ex : êtes-vous prêt ? Oui. Certains adverbes comme : vraiment, certainement, probablement, assurément, peut-être… jouent le rôle de modalisateurs.Ex : Je viendrai probablement demain.
  • 11. Adverbes de liaison ou de coordinationCertains adverbes tels que : ensuite, puis, ainsi, en effet… marquent une liaison, un enchaînement entre plusieurs phrases, de caractère temporel ou logique.Ex : J’irai faire des courses et ensuite j’irai au cinéma.
  • 12. Voici et voilà :Ces adverbes peuvent être suivis :- d’un nom, d’un pronom ou non d’un pronom personnel.Ex : Voilà ton livre.Voici quelqu’un. - d’une proposition conjonctive ou relative :Ex : Voilà qu’il commence à pleuvoir - d’une interrogation indirecte :Ex : Voici comment l’incident s’est produit. - d’une proposition infinitive (langue littéraire)Ex : Voici venir les temps où vibrant sur sa tige… Remarque :Avant voici et voilà on peut avoir :- un pronom personnel conjoint :Ex : Me voici - un pronom relatif avec un antécédent nominal Ex : Le livre que voici vous servira de guide dans votre recherche. Le choix entre voici et voilà suit les mêmes règles que pour employer celui-ci et celui-là, étant voilà plus fréquent que voici surtout dans la langue parlée.
  • 13. Les locutions adverbiales :Ce sont des groupes de mots étroitement unis entre eux qui fonctionnent exactement comme des adverbes simples. Le plus souvent elles contiennent les prépositions de et à.Ex : Il est arrivé à l’improviste. Il parle à tort et à travers. Dans certains cas, les mots sont unis par des traits d´union : ci-dessus, avant-hier, sur-le-champ, etc.
  • 14. L’adjectif qualificatif peut être pris adverbialement :  dans ce cas, il est invariable.Ex : Les petits chardonnerets sont assez drus. Les grêlons cinglaient dru ; ils tintaient sur les tuiles. Ensemble, debout, pêle-mêle :ils sont invariables.Ex : Les vieux cerisiers avaient fleuri tous ensemble. Les trois cavaliers sont debout sur les étriers. Les petites s’échappaient pêle-mêle… 
  • 15. Autres espèces d’adverbesObservations particulières. Naguère : (étymologiquement « il n’y a guère ») désigne un passé peu éloigné du moment où l’on parle, alors que jadis et autrefois se rapportent à un passé plus lointain. Il ne faut pas confondre plutôt en un mot, qui marque la préférence et plus tôt, en deux mots, qui marque le temps et s’oppose à plus tard.Ex : Prenez le train plutôt que votre voiture.Je suis sorti du travail plus tôt que d’habitude. Selon la distinction traditionnelle, de suite signifie sans interruption, et tout de suite sur-le-champ.Ex : Elle a dormi dix heures de suite (en tend à le remplacer par à la suite)Venez tout de suite. Tantôt pour indiquer un futur proche ou un passé récent, bien que à Paris et dans diverses provinces de la France, il a pris le sens de « cet après-midi » ou de « après-midi ». 
  • 16. ADVERBES DE DEGRÉ degréabsolu : peu, ne guère Ex : Elle est peu enthousiaste. Cette fille n’est guère sympathique. Degré moyen : assez, pas mal, plutôt familiers.Ex : Je n’ai pas dormi assez. Le haut degré ou Superlatif absolu :Très, avec des adjectifs ou des adverbesBeaucoup, avec des verbesFort, bien, extrêmement… avec des adjectifs ou des adverbes.Trop, marque l’excès. Degré impliquant une conséquence :Si, pour les adjectifs et les adverbes Degré relatif :SupérioritéPlus, avec les adjectifs et les adverbes.Davantage, seulement avec les verbes.Infériorité
  • 17. Moins, avec les adjectifs, les adverbes et les verbes. ÉgalitéAussi avec les adjectifs et les adverbes.Autant avec les verbes Remarques :Aussi dans le sens de pareillement s’emploie avec le verbe affirmatif, s’il est négatif on dit non plus.Lorsque le complément de plus ou de moins est un cardinal, ce complément est introduit par de. 
  • 18. ADVERBES DE NÉGATION Négation portant sur un mot :La négation traditionnelle est NON mais on utilise aussi PAS surtout dans la langue parlée, fréquent surtout devant un adjectif coordonné à un adjectif positif et devant un participe employé adjectivement.C’est aussi habituel devant même.Ex : Avec ses leçons pas sues et ses devoirs pas finis.Le digne homme n’avait jamais aimé personne, pas même un chien. Négation portant sur un verbe :Ne est le mot négatif par excellence. Il suffit encore à marquer la négation, surtout dans la langue écrite. S’emploie obligatoirement seul *dans certaines phrases proverbiales ou expressions toutes faites.Ex : Il n’est pire eau que l’eau qui dort.*Avec ni répétéEx : Elle n’avait ni parents ni amis. *Avec savoir ou avoir suivis de que interrogatif et d’un infinitif.Ex : Je n’ai que faire de vos promesses.  Ne est accompagné ordinairement d’un auxiliaire lorsque *la négation est absolue.Ex : Une hirondelle ne fait pas le printemps. *la négation est relativeEx : Elle n’a aucune envie de le voir. Ne…que n’a pas vraiment un sens négatif, elle équivaut à seulement.Ex : Je n’ai que deux costumes.
  • 19. Ne explétif :Ne correspond pas à une négation objective. Il apparaît surtout dans les cas suivants :Expressions de crainteAprès éviter que, empêcher que.Propositions indiquant doute ou négation.Sors vite que je ne t’assomme.(Molière)
  • 20. Bibliographie :Nouvelle Grammaire Française, Grevisse-GooseLengua Francesa I, Universidad Nacional de Educación a Distancia